Les services de la santé du gouvernorat de Kebili ont enregistré, cette année, 11 cas confirmés du virus du Nil occidental dont un décès, celui d’une femme âgée souffrant de diabète.

Le directeur régional de la santé de Kebili, Mustapha Harrabi, a expliqué que toutes les personnes atteintes par cette maladie avaient quitté l’hôpital régional, après des soins.

Il a ajouté qu’il n’y a pas de médicaments spécifiques pour cette maladie virale dont les symptômes sont un rhume normal accompagnée d’une forte fièvre qui peut causer des inflammations dans les cellules du cerveau, pouvant conduire jusqu’à la mort du patient.

Il a, en outre, affirmé que cette maladie n’est pas contagieuse mais qu’elle est transmise par les moustiques ou la transfusion sanguine.

Le responsable a, toutefois, minimisé la gravité de cette maladie découverte, en Tunisie, il y a quelques années, et qui est soignée avec des médicaments prescrits pour une simple grippe ou de la fièvre, appelant à la conjugaison des efforts pour éradiquer les foyers de moustiques.

Par ailleurs, le directeur régional de la santé a indiqué que les services sanitaires veillent au suivi des cas douteux qui arrivent à l’hôpital régional.

Source : http://www.tunisienumerique.com