sauver-couple

Il est tout à fait normal de vouloir étrangler votre mari de temps à autre. Par contre, si les disputes se répètent constamment, c’est que vous n’avez pas réussi à vous rendre à la racine du conflit. Aucun couple n’est à l’abri des problèmes. Il est donc nécessaire de trouver des solutions afin de pouvoir aller de l’avant et vivre une relation saine et harmonieuse. Pour vous donner une idée, onze couples exposent les disputes auxquelles ils sont perpétuellement confrontés avec leurs partenaires. Des experts relationnels expliquent ensuite ce qui se produit réellement au sein de leur couple, puis leur donne des conseils.

1- Nous nous enfonçons l’un l’autre vers le bas

« Lorsque nous arrivons à la maison, je suis optimiste alors que ma femme est fatiguée et encore stressée par son travail. Cela détruit ma bonne humeur. C’est tellement plus facile d’amener une personne vers le bas plutôt que vers le haut. »

« Il dit que c’est plus facile d’amener une personne vers le bas plutôt que vers le haut. C’est vrai, mais vous avez le choix. La plupart des couples ne réalisent pas à quel point ils sont sensibles à l’humeur de leur partenaire.

Ce n’est pas en vous laissant atteindre par la mauvaise humeur de votre femme que vous la soutenez. Vous pouvez vous asseoir sur le même nuage noir que votre partenaire, mais vous devriez plutôt rester debout lorsque votre partenaire est en bas. Cette attitude la tirera de son marasme », explique Carin Goldstein, thérapeute conjugale.

2- Nous nous disputons toujours pour les mêmes bêtises

« Nous sommes toujours là l’un pour l’autre, mais lorsque nous nous disputons, nous sommes tous les deux sur la défensive, ce qui nous mène nulle part. »

« Lorsque les couples se disputent sans cesse pour les mêmes raisons, c’est comme une danse. Chaque partenaire répète les mêmes pas, ce qui rend impossible la résolution d’un problème. Au fond d’eux, les partenaires ont peur d’être abandonnés, rejetés ou considérés comme insuffisants, ce qui engendre une attitude défensive. Afin que les deux partenaires affichent leurs défauts, leur relation doit être basée sur une totale confiance et un amour inconditionnel.

Autrement, chaque partenaire fera tout ce qui est en son pouvoir pour cacher à l’autre ce qu’il juge inacceptable. Le seul moyen de sortir de cette danse, de cette lutte récurrente, est de faire des pas différents qui vous aideront à vous accepter comme vous êtes pour avancer ensemble », souligne Andra Brosh, Ph.D., psychologue clinique.

3- Nous sommes trop sarcastiques

« Notre problème est l’utilisation excessive de sarcasme. C’est notre façon commune de communiquer, alors ma femme et moi avons oubliés comment cela peut être frustrant d’être sarcastique lorsque nous avons réellement besoin de dire quelque chose de particulier à notre partenaire. »

« Le sarcasme est une langue apprise. C’est une manière de communiquer qui est à la fois passive et agressive. Les gens pensent qu’il s’agit d’un moyen plus sûr d’exprimer leurs sentiments que de s’ouvrir simplement à leur partenaire, mais elle peut être reçue comme une attaque.

Les sentiments que vous exprimez de manière sarcastique peuvent projeter autre chose : la colère, la frustration, l’irritation. Soyez conscient de ce que vous ressentez et de ce que vous voulez dire, puis exprimez-vous clairement. N’utilisez pas de mots teintés de ressentiments », mentionne Mme Goldstein.

4- Je suis inquiète pour sa santé

« Mon mari ne prend pas sa santé au sérieux. Il est diabétique. Il refuse de consulter un médecin pour les problèmes qu’il rencontre avec ses pieds. Cela me rend folle. »

« C’est un exemple d’une relation de codépendance, où une personne se sent responsable du bien-être de l’autre. Lorsque l’un des partenaires veut contrôler un aspect de la vie de l’autre, ce dernier devient une victime, ce qui peut le frustrer. La femme a le choix entre accepter de vivre avec un homme qui refuse de prioriser sa santé ou de le quitter.

L’obliger à faire quoi que ce soit contre sa volonté ne fera qu’engendrer davantage de frustration et de ressentiment pour les deux partenaires. Beaucoup de couples pensent qu’ils doivent toujours être sur la même longueur d’ondes pour être heureux, mais nous sommes tous tellement différents. Nous devons respecter ces différences », souligne Mme Brosh.

5- Nos devoirs et nos tâches sont déséquilibrés

« Nous avons des normes inéquitables l’un pour l’autre. Il me demande de ne pas regarder Gossip Girl lorsqu’il est dans les parages, mais il se permet souvent d’aller au golf lorsque je suis là. De plus, lorsqu’il s’agit d’effectuer les tâches ménagères, il me fait sentir comme si je lui demande d’en faire trop, alors que je fais la plupart du nettoyage, toute la cuisine, la planification sociale, etc. »

« Je demande toujours aux couples que je rencontre s’ils sont en train de montrer ou de pousser leur amour. La plupart du temps, ce qu’un partenaire fait pour sa moitié est considéré comme une preuve d’amour. Mais, ce n’est pas tout le monde qui donne et qui reçoit de la même manière. La division du travail devrait être un accord basé sur ce qui est le plus important pour chaque partenaire.

A titre d’exemple, si une personne déteste qu’une poubelle soit pleine, elle devrait se charger de la vider. Si une personne aime faire la vaisselle, elle devrait assumer cette tâche. Puis, lorsque les accords se brisent, chaque partenaire doit être honnête en avouant ce qu’il n’a pas fait, puis le faire. Cela apporte plus de satisfaction chez chaque partenaire », explique Brosh.

6- Nous nous laissons aller

« Mon mari se permet de roter, péter, s’éclaircir la gorge et de faire des bruits de manière excessive. J’ai essayé de lui faire une blague à ce propos, mais en vain. Il sait que son comportement me dérange, mais il ne semble pas s’en soucier. Lorsque je me sens sexy, un gaz éteint automatiquement mon désir. »

« La femme ne peut pas agir avec lui tel un parent permissif avec un enfant turbulent. Le comportement de l’homme est inacceptable pour la femme, alors elle doit lui dire clairement.

Elle n’a pas su faire preuve d’assez d’assurance pour qu’il la prenne au sérieux. Conséquemment, il lui manque de respect. Les deux partenaires doivent être assez matures pour tenir une vraie conversation afin de renouveler un respect mutuel », dit Mme Brosh.

7- Il se fâche constamment contre moi pour les mêmes raisons

« Chaque fois que je sors de la maison, j’oublie d’éteindre les lumières. Mon compagnon se fâche contre moi pour ce qu’il qualifie de gaspillage d’argent. Mais, ce n’est qu’un oubli! »

« Penser à éteindre les lumières devrait être une manière pour cette femme de faire preuve de respect envers son compagnon et de garder une pensée pour lui. Lorsqu’elle oublie d’éteindre les lumières, elle oublie en fait son compagnon. Cela peut le heurter. Il s’agit là d’un exemple démontrant que certaines choses peuvent avoir une importance différente pour chaque partenaire. Il est essentiel de reconnaître cela et de l’honorer », soutient Brosh.

8- J’ai parfois des ressentiments

« Mon mari voyage beaucoup dans le cadre de son travail, ce qui est très passionnant pour lui, alors que je suis à la maison avec les enfants. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir des ressentiments. »

« Il est intéressant de constater que la femme a une perception glamour à propos du travail de son mari. Cette perception est toutefois probablement fausse, mais elle peut amener la femme à se demander si son mari l’abandonnera, en plus d’éprouver un ressentiment et de se rendre victime, ce qui est totalement toxique pour leur relation.

Ce n’est pas son mari qui la sauvera de cette vie. Elle ne doit pas porter son attention sur ce que son mari a, mais sur ce dont elle a besoin, puis agir conséquemment pour être satisfaite. Souvent, le simple fait d’informer votre conjoint à propos de petites choses se produisant au quotidien, qu’elles soient intéressantes ou ennuyantes, peut résoudre les problèmes de perception », explique Mme Goldstein.

9- Nous sommes incompatibles, mais nous sommes en amour

« J’aime mon mari, mais nous sommes différents. Lorsqu’il s’agit de prendre une décision, j’aime prendre mon temps pour réfléchir, alors que mon mari fait une liste des avantages et des inconvénients, puis surligne le meilleur choix. Je déteste cela. J’ai l’impression de ne pas avoir le temps de penser à tous les points essentiels avant de me décider. »

« Les gens réfléchissent différemment. Les hommes pensent souvent de manière très linéaire. Si le compagnon d’une femme prend des décisions rapidement, alors qu’elle a besoin de temps, cela peut être frustrant pour elle.

L’homme n’est peut-être pas conscient du fait qu’il se hâte. La femme doit donc informer son compagnon qu’elle a besoin de temps pour prendre une décision. Il se peut que vous deviez chacun passer par des processus de réflexion différents pour ensuite pouvoir prendre une décision commune. Vous devez vous adapter », informe Mme Goldstein.

10- J’ai des problèmes de confiance

« Les craintes d’abandon subies dans mon passé ressurgissent. Malgré une thérapie, c’est toujours un problème pour notre couple. Lorsque je suis jalouse ou inquiète, il est patient et compréhensif, mais il prend aussi cela personnellement. Nous ne savons pas ce que nous devrions faire. »

« Des traumatismes précoces comme un abandon peuvent avoir un impact à long terme sur une personne et s’infiltrer au sein de ses prochaines relations. Les craintes d’être abandonnée peuvent être très fortes, même si elles n’ont pas lieu d’être. Vous devriez parler ouvertement de cette peur avec votre partenaire la prochaine fois qu’elle fera surface. Tout est au niveau de la conscience. Il ne doit pas avoir de projections, ni de malentendus », soutient Mme Brosh.

11- Il est introverti, je suis extravertie

« Il est impossible pour nous de partager une vie sociable. Il a un petit cercle d’amis et il est timide. C’est donc difficile pour lui de sortir avec mes amis. Je suis blessée, car je déteste qu’il ne puisse pas faire partie de cet aspect de ma vie que j’aimerais partager avec lui. »

« Il y a une différence entre l’introversion et la timidité. Les introvertis ne sont pas disposés à participer à des activités sociales en raison de leur anxiété. Cela doit être respecté. Par contre, un introverti ne doit pas refuser de participer à des évènements qui sont importants pour vous seulement parce qu’il est timide.

Il devrait même être en mesure de vous accompagner de son propre gré. Vous devriez tout de même lui préciser que sa compagnie est importante pour vous et lui faire comprendre que vous êtes une équipe. Il doit comprendre que vous devez être en mesure de partager cette partie de vos vies pour être pleinement connecté en tant que couple ainsi que pour intensifier votre relation. Chaque relation doit faire face à des compromis », explique Mme Goldstein.

Source: http://www.santeplusmag.com/