mariage-fini

Êtes-vous insatisfait de votre mariage? Onze couples vous partagent les signes qui vous aideront à savoir s’il est temps pour vous de divorcer.

1- Ils ne se soucient pas de vos sentiments

Le mari de Kristin ne portait pas d’intérêt à sa vie. « Il ne se préoccupait que de sa personne. Lorsque je terminais mes journées de collectes de fonds très tard le soir, mon mari ne prenait même pas la peine de venir me récupérer en voiture. Il ne fêtait ni le jour de mon anniversaire, ni le jour de la fête des Mères. Je versais donc beaucoup de larmes lors de ces jours spéciaux et mon mari me regardait pleurer. Lorsqu’on aime une personne, on ne devrait pas apprécier la voir pleurer.

Bref, mon mari ne m’apportait aucune joie et ne me rendait pas heureuse », explique-t-elle. Etant donné que Kristen est l’enfant d’un couple divorcé, elle ne voulait pas accepter l’idée que cela puisse également lui arriver. Elle est donc restée dans cette relation pendant 26 ans. « Lorsque nous sommes amoureux, il est facile de défendre le mauvais côté de son partenaire. Comme mon conseiller matrimonial me l’a si bien dit, la bonté permet de donner son pardon une, deux, voire plusieurs fois à quelqu’un, même lorsqu’il s’agit d’un mauvais comportement », souligne-t-elle.

2- Il cesse de faire des efforts pour que la relation fonctionne

« A un certain moment dans notre relation, j’ai senti que ma femme ne me soutenait plus. Je ne pouvais même plus lui parler de ma journée sans qu’elle me rende responsable de tout ce qui s’était mal passé. J’ai donc tout simplement cessé de communiquer avec elle », indique Joseph.

Les deux partenaires ont donc arrêté de passer du temps ensemble, puis sont devenus moins intimes. « Après le travail, j’aime regarder la télévision, alors que ma femme préfère surfer sur le net. Nous aurions dû trouver une activité à faire ensemble, mais nous ne l’avons pas fait. J’aurais aimé que l’on réussisse à régler nos désaccords et que l’on travaille plus dur pour améliorer notre mariage », conclut-il.

3- Vous le bombardez de plaintes

« Lorsque j’étais mariée, j’appelais mon mari trois fois par jour pour lui dire que je l’aimais ou que je pensais à lui. Il a toujours été submergé de mots doux. Par contre, vers la fin de notre mariage, j’étais débordée à la maison, alors je l’appelais plutôt pour me plaindre, donc soit pour lui dire que le chien avait vomi sur le tapis, que la machine à laver était brisée, etc. », mentionne Tiffany.

Avec du recul, Tiffany pense qu’il aurait mieux valu pour elle qu’elle partage ses frustrations avec une amie, une sœur ou une thérapeute. « Je ne dis pas que vous ne pouvez pas dire ce qui vous tracasse à votre mari, mais vous ne devriez pas lui faire part de tout ce qui vous énerve », soutient-elle.

4- Il vous rabaisse

« En plus de rabaisser mon apparence, mes objectifs et mes ambitions, mon ex-mari trouvait normal de regarder d’autres femmes en ma présence. J’avais choisi d’ignorer tout cela parce que je pensais que c’était de ma faute, plutôt que de prendre tout cela comme un signe que nous n’étions pas fait l’un pour l’autre », explique Honorée.

5- Il sort tout le temps sans vous

« Mon mari ne voulait jamais faire ce que je voulais. Il ne faisait que pêcher et jouer au billard », souligne Maggie. Il a fallu plusieurs années à Maggie pour se rendre compte que son mari était alcoolique tellement il lui a bien caché son jeu. « Lorsque je lui demandais s’il avait bu, il me répondait soit qu’il était fatigué ou qu’il avait mal au dos.

Il s’est mis à boire davantage, ce qui l’a rendu violent. Puisqu’il rentrait ensuite en s’excusant, j’ai voulu me convaincre que nous pourrions résoudre nos problèmes », conclut-elle. Alexandra a connu une situation semblable : « Mon mari buvait tout le temps. Il ne m’aidait jamais avec les enfants et avec la maison. J’avais choisi d’ignorer son indifférence, son alcoolisme et le fait qu’il se drogue parce que je voulais que nos enfants aient une famille biparentale », confie-t-elle.

6- Vous vous disputez à propos de petites choses

Pour Tiffany, le fait que son mari et elle argumentaient sur de petites choses insignifiantes fut un signe que quelque chose clochait au sein de son mariage. « Mes enfants adorent boire de l’eau. Je leur achetais donc des bouteilles d’eau. C’était plus pratique pour nous.

Toutefois, mon mari était obsédé par l’idée que je perdais de l’argent, alors il s’est terriblement fâché », explique Tiffany. Leurs disputes n’avaient en fait rien à voir avec les bouteilles d’eau. « Ma thérapeute m’a aidée à réaliser que nous agissons souvent d’une mauvaise manière plutôt que de discuter calmement à propos de la racine du problème en question, ce qui devient très embêtant », souligne-t-elle.

7- Il refuse de communiquer

« Tant et aussi longtemps que je ne disais rien qui pouvait contrarier mon mari, notre mariage se passait très bien. S’il n’était pas d’accord avec moi, il n’y avait aucune négociation possible. Chaque fois que j’essayais de résoudre les conflits, il me répondait qu’il était trop occupé par le travail ou il s’asseyait en silence et refusait de me répondre lorsque je lui parlais, et ce, parfois pendant des semaines.

Par contre, lorsqu’il voulait quelque chose ou si quelque chose était important pour lui, je l’écoutais et le respectais », rapporte Kristin. C’est au cours de leur procédure de divorce que Kristen s’est rendu compte que tout leur mariage tournait autour de son mari. « Les premiers arguments ainsi que les signes d’immaturité, d’égoïsme et de contrôle des communications étaient de grands drapeaux rouges que je n’ai pas su reconnaître parce que j’étais trop jeune », assume-t-elle.

8- Il a un mauvais caractère

« Peu de temps après notre mariage, le ton de mon mari a changé. Il était prompt à la colère. Lorsqu’il me posait des questions, il n’aimait pas mes réponses, alors il me les répétait de plus en plus fort pour essayer de m’intimider. Je pensais que je pouvais supporter cela ou qu’il s’adoucirait avec le temps, mais ce ne fut jamais le cas », mentionne Laurie.

Quatre ans après leur mariage, son mari a cessé de travailler. Laurie a donc dû subvenir à elle seule aux besoins financiers de sa famille pendant trois ans. « C’était trop difficile à gérer. J’ai finalement réalisé que je méritais mieux », affirme-t-elle.

9- Vous donnez des excuses pour éviter de rentrer à la maison

Lorsque le mari de Karen a commencé à lui donner toutes sortes de raisons pour ne pas rentrer à la maison la nuit, elle a su que quelque chose clochait. « Lorsque j’ai dit oui, c’était pour la vie. J’ai donc choisi d’ignorer les signes avant-coureurs. Mon ex m’insultait, me rabaissait, méprisait ma famille et me donnait des règles à suivre, mais je ne les prenais pas en compte », avoue-t-elle.

10- Votre mari devient votre dernière priorité

« Mon mari et moi n’avions jamais fait en sorte de prendre le temps de passer des moments en amoureux. Nos carrières et nos enfants étaient devenus notre priorité. Une décennie plus tard, nous avons réalisés que nous n’étions plus que des amis. Nous étions tels des colocataires ayant élevé des enfants ensemble », raconte Valérie.

L’expérience conjugale de Tiffany est similaire. Ses trois priorités, en ordre d’importance, étaient : ses enfants, sa carrière et aider ses amis dans le besoin. Son mari est ainsi devenu sa dernière priorité. « Je me souviens d’une fois où il m’avait demandée d’arrêter d’écrire un e-mail parce qu’il voulait que je regarde un film avec lui. Je lui avais dit que je devais écrire un e-mail parce que le père d’un ami venait de mourir.

Mon mari m’avait alors répondu qu’une personne était toujours en train de mourir. En effet, j’étais allée à six funérailles à cette période-là. Aider un ami en deuil était un besoin pour moi, mais le fait est que j’aidais trop de gens. Parfois, vous pouvez détruire les choses les plus importantes pour vous parce que vous priorisez tout le monde », souligne-t-elle.

11- Vous ignorez votre instinct

Courtney s’était installée dans un autre pays afin de pouvoir être avec son petit ami. « Lorsque j’étais sa petite amie, il me traitait comme si j’étais un trophée. Puis, en tant que femme, il me mettait de la pression pour que je m’habille de façon sexy afin qu’il puisse me montrer. Je me sentais très vulnérable.

A l’étranger, je n’avais personne pour me soutenir. Je me suis donc permise de devenir totalement dépendante de lui. En y repensant, j’aurais dû le quitter avant notre mariage », avoue-t-elle. Courtney admet que le jour de son mariage, alors qu’elle marchait dans l’allée, son instinct lui dit de courir, mais elle l’ignora.

« Ce n’était pas une nervosité, c’était une intuition m’indiquant que je faisais une énorme erreur. Avec le temps, j’en suis venue à reconnaître que je devais faire confiance à mon instinct pour me guider. La vie nous apprend cela », affirme-t-elle.

Source: http://www.santeplusmag.com/