Vous en avez marre de ce qui vous colle à la peau? Bien qu’il n’existe pas de recette magique pour perdre du poids, les aliments suivants vous aideront à brûler plus de graisses.

Lait maigre, yogourt maigre et fromage suisse.

Lors d’une revue de plus de 90 études publiée dans Nutrition Reviews, on a mis en évidence que l’ingestion élevée de calcium avait un réel impact sur la santé du corps. «Si vous ne tirez pas assez de calcium de votre alimentation, vous aurez plus de mal à perdre du poids, quoique vous fassiez», dit le docteur Robert P. Heaney, professeur à l’université Creighton de Omaha (Nebraska).

Quand votre taux de calcium est bas, l’organisme sécrète des hormones qui permettent de mieux utiliser le calcium des aliments. Le problème, c’est que, du coup, le corps signale aux cellules adipeuses de conserver la graisse. Les produits laitiers, dont le lait, le fromage (particulièrement le suisse) et le yogourt sont les sources de calcium préférées. Prenez-en trois portions par jour; peut-être ne perdrez-vous pas 45 kilos, mais si vous surveillez votre apport calorique, vous pourriez perdre près de 7 kilos, selon Robert P. Heaney.

Avoine et orge.

En prenant de l’orge comme plat d’accompagnement plutôt que du riz blanc, vous pourriez favoriser l’élimination de votre graisse abdominale. C’est du moins la conclusion d’une étude publiée dans le American Journal of Clinical Nutrition. Les sujets au régime avaient reçu la consigne soit d’éviter les grains entiers, soit de ne prendre leurs portions de céréales que sous forme de grains entiers (pain de blé entier, avoine, orge, riz complet) pendant 12 semaines. Bien que les sujets des deux groupes aient perdu le même nombre de kilos, ceux qui consommaient des grains entiers ont réussi à éliminer plus de graisse abdominale. Assurez-vous de prendre au moins trois portions de grains entiers par jour.

Thé vert.

Selon une étude publiée dans le Journal of Nutrition, le thé vert permet d’éliminer la graisse abdominale si l’ont fait aussi de la marche. Les sujets ont reçu soit une boisson renfermant des catéchines, puissants antioxydants du thé vert, soit une boisson n’en comprenant pas. Tous faisaient aussi 180 minutes d’exercice par semaine, surtout de la marche. Après 12 semaines, les sujets du premier groupe avaient perdu 7,4% de graisse abdominale de plus que ceux du deuxième groupe.

«Les catéchines accélèrent le métabolisme et le taux auquel le corps brûle ses graisses», dit Kevin C. Maki, auteur de l’étude. Pour obtenir des résultats semblables, vous devriez boire quatre à six tasses de thé vert non décaféiné par jour et faire au moins 180 minutes d’exercice par semaine.

Œuf.
Pour perdre du poids, il faut diminuer son apport calorique, mais non au détriment des protéines. Lors d’une étude publiée dans le Journal of Nutrition, les sujets qui ont suivi un régime modérément riche en protéines (40% de protéines et 30% de glucides) avaient perdu, au bout d’un an, 38% de graisse corporelle de plus que ceux suivant un régime plus riche en glucides (55% de glucides et 15% de protéines).

Les protéines favorisent la perte de poids d’abord, parce que l’organisme utilise plus d’énergie, donc de calories, pour dégrader les protéines que pour les autres groupes de nutriments. Quand on perd du poids, les protéines permettent de conserver la masse musculaire; or les muscles brûlent plus de calories que la graisse. Enfin, elles rassasient plus que les glucides, dit Donald K. Layman, chercheur en chef.

Notre conseil: prenez des protéines à chaque repas, surtout au déjeuner où elles font défaut. L’œuf est une solution bon marché. Vous pouvez aussi prendre un œuf dur à la collation, ce qui est nettement mieux que des croustilles ou une barre de chocolat. En outre, c’est l’une des rares sources naturelles de vitamine D, nutriment qui, selon les résultats d’études préliminaires, pourrait favoriser le maintien d’un poids santé.

Noix et amande.

Les fruits à coque pourraient favoriser l’élimination de la graisse abdominale. Au cours d’une étude publiée dans Archives of Internal Medicine sur 1200 adultes, les sujets du premier groupe suivaient le régime méditerranéen en plus de consommer 30 g de noix par jour, ceux du second suivaient le même régime, mais prenaient 1 litre d’huile d’olive par semaine; le troisième groupe servait de groupe témoin.

Les noix et autres fruits à coque ont des effets positifs, à la condition toutefois de ne pas en consommer trop. Ces effets seraient dus à leur teneur en fibres, en protéines et en bons gras, dont on pense qu’ils peuvent accroître la sensibilité de l’organisme à l’insuline et donc contribuer à la perte de poids.

Saumon.

Selon une étude publiée dans le British Journal of Nutrition, «bien que nous n’en connaissions pas les mécanismes exacts, nous avons observé que les oméga-3 réduisaient la masse adipeuse», dit Irne Mounro, chercheur à l’université de Newcastle (Australie). Au cours d’autres études, on a découvert que les oméga-3 comblaient l’appétit et continuaient de rassasier deux heures après la consommation de poisson qui en étaient riches. Autant que possible, consommez du saumon ou un autre poisson gras, par exemple du maquereau, du hareng ou du thon en boîte, au moins deux fois par semaine.

Pomme, poire et poivron doux.

Ces trois aliments ont en commun d’être riches en flavonoïdes, substances chimiques naturellement présentes dans les aliments d’origine végétale et qui pourraient exercer une action sur la graisse. Selon une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, les femmes qui consommaient la plus grande quantité de flavonoïdes voyaient leur indice de masse corporelle augmenter sensiblement moins sur une période de 14 ans que celles qui en consommaient moins. On a montré dans des études sur les animaux que ces flavonoïdes augmentaient la dépense énergétique (donc les calories) et l’absorption du glucose par les muscles, et permettaient de brûler plus de graisse, explique Laura Hughes, MSc, principale investigatrice de l’étude et épidémiologiste en nutrition à l’université Maastricht (Pays-Bas). L’oignon, le poireau, ainsi que le thé vert et blanc contiennent également des flavonoïdes.

Graine de lin.

Ces petites graines brillantes à saveur de noisette renferment des lignanes, composés qui, selon les résultats d’une étude publiée dans le British Journal of Nutrition ont été associés à une masse adipeuse et un indice de masse corporelle plus faibles chez des femmes ménopausées. «Des études antérieures menées sur des souris ont permis de montrer que les lignanes réduisaient la masse de tissu adipeux», de dire Anne-Sophie Morisset, diététiste, MSc, et auteure principale de l’étude menée à l’université Laval de Québec. Elle n’a donc pas été surprise de découvrir que la consommation de lignanes entraînait une perte de poids. Elle conseille de consommer chaque jour une cuillerée à soupe de graines de lin moulues, en les ajoutant aux céréales, yogourt ou salades. Les graines de sésame, le pain multigrain, le hoummous, l’ail, l’abricot séché, la fève soya, les graines de tournesol et la pistache sont d’autres bonnes sources de lignanes.

Vinaigre.

Il semblerait que le vinaigre aide à éliminer la graisse d’après les résultats d’une étude publiée dans Bioscience, Biotechnology and Biochemistry. Les obèses ayant pris une boisson contenant 15 à 30 ml de vinaigre ont perdu plus de graisse corporelle au bout de 12 semaines que les sujets du groupe témoin. Les chercheurs pensent que le vinaigre active des gènes qui produisent des enzymes aidant l’organisme à dégrader les graisses. Si vous tentez l’expérience, prenez 15 ml de vinaigre chaque jour, en le diluant dans du lait ou un soda pour en atténuer l’acidité.

Source: plaisirssante.ca