Vivre en santé : 15 façons de demeurer en santé

1.Mangez sainement

Saviez-vous qu’en mangeant du poisson une fois par semaine, vous diminuez les risques de mourir subitement d’une crise cardiaque? Bien manger, c’est plus que manger moins de gras.

C’est connaître la différence entre les bons et les mauvais gras, accorder plus d’attention à la variété et aux portions de vos aliments et faire de bons choix alimentaires (le plus difficile pour la plupart des gens).

Par exemple, bien que manger cinq portions ou plus de fruits et de légumes par jour puisse faire baisser de 20% vos risques de souffrir de cancer, moins de 40% des gens le font. Si vous avez de mauvaises habitudes alimentaires depuis longtemps, vous ne vous corrigerez pas du jour au lendemain, mais vous y arriverez si vous améliorez votre régime alimentaire petit à petit.

2.Faites de l’exercice

La sédentarité est ce qui mène le plus sûrement les Canadiens de tous âges à une mort ou à une invalidité prématurée. Selon l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie, les deux tiers des Canadiens mènent des vies dangereusement sédentaires.

Or, il suffit de quelques minutes d’exercice physique (à peine 20 minutes par jour) pour ressentir un réel bien-être, surtout si vous vous y adonnez régulièrement en choisissant des exercices qui développent votre endurance, votre sens de l’équilibre et votre souplesse.

3.Prenez les suppléments qu’il vous faut

Vous savez sans doute que les vitamines C et E, ainsi que les antioxydants, protègent votre longévité. Mais si vous voulez vraiment demeurer jeune longtemps, vous devriez connaître aussi d’autres suppléments.

La vitamine B 12 en est un; une déficience en vitamine B 12 (courante chez les gens de plus de 60 ans) peut produire de la démence et une perte de mémoire. Il en va de même du calcium qui non seulement vous protège contre l’ostéoporose, mais peut également prévenir les accidents vasculaires cérébraux les plus communs.

4.Surveillez votre poids

Nous savons tous que l’obésité peut mener à de graves problèmes de santé et abréger notre existence. Mais même une surcharge pondérale de 10 ou 20 livres peut vous exposer à des risques inutiles, surtout si l’excès de graisse se situe autour de la taille.

Votre métabolisme ralentit avec l’âge; vous ne brûlez plus autant de calories qu’auparavant. Vous devriez donc manger moins ou faire plus d’exercice – ou faire les deux.

5.Soyez indulgent pour vos os

Si vous êtes une femme, n’attendez pas de franchir le cap de la ménopause pour penser à l’ostéoporose. Vous commencez à perdre de la densité osseuse au moins10 ans avant la ménopause; vous devez donc absorber une quantité suffisante de calcium et de vitamine D chaque jour, cessé de fumer et exercer quotidiennement vos articulations portantes.

Quand la ménopause est à l’horizon, étudiez avec votre médecin les stratégies à adopter pour diminuer les risques d’ostéoporose. Quant à vous messieurs, ne vous croyez pas à l’abri de l’ostéoporose. Les risques que vous courez s’installent plus lentement chez vous que chez les femmes, mais quand vous avez soixante-dix ou quatre-vingts ans, ils sont tout aussi importants.

Selon Ostéoporose Canada, il se produit quelque 25 000 fractures de la hanche chaque année; 70% de ces fractures sont liées à l’ostéoporose.

6.Voyez votre médecin régulièrement

Plusieurs personnes détestent voir le médecin; c’est pourtant leur meilleur ami quand vient le moment de prévenir les problèmes de santé. Faire prendre sa tension artérielle une fois par an, par exemple, peut aider à dépister de graves problèmes cardiovasculaires et rénaux.

Vous pouvez éviter 23 souches de pneumonie (principale cause de mortalité chez les Canadiens âgés) en recevant un vaccin antipneumococcique, tandis que des injections annuelles contre la grippe vous protégeront non seulement de la grippe elle-même, mais des complications qui peuvent l’accompagner.

Enfin, vous ne regretterez jamais de détecter le cancer ou le diabète à ses débuts, quand il est encore temps d’y faire quelque chose.

7.Buvez moins d’alcool

Maladies cardiaques, cancers et accidents vasculaires cérébraux sont responsables d’au moins un décès sur deux aujourd’hui et le tabagisme est présent dans tous les cas. Si vous êtes encore affligé de cette habitude et voulez par ailleurs prolonger votre vie, abandonnez le tabac en tout premier lieu.

Il importe peu de savoir combien de fois vous avez déjà essayé: la prochaine sera peut-être la bonne, si vous obtenez tous les appuis qui vous sont nécessaires.

Vous fumez depuis longtemps? Ayez du courage: vos chances de surmonter le tabagisme sont meilleures si vous avez plus de 65 ans. Pour ce qui est de la fumée secondaire, sachez que le fait de vivre dans des pièces enfumées peut abréger vos jours.

9.Renseignez-vous sur les médicaments que vous prenez

Comme bien des gens, vous vous retrouvez peut-être, avec l’âge, à prendre toute une panoplie de médicaments. Le plus grand problème que pose la «polymédication», comme on dit maintenant, c’est de voir vos remèdes interagir avec vos aliments, avec l’alcool et avec les fines herbes.

Saviez-vous que de prendre en même temps du Tylénol et de l’alcool peut causer des problèmes de foie? Que sur quatre cas d’impuissance, un peut être attribuable aux effets secondaires d’un médicament?

Qu’en vieillissant, vous devenez plus sensible aux produits pharmaceutiques et devriez demander qu’on diminue les doses qui vous sont prescrites? Vous ne pouvez vous permettre de négliger ce qui touche à vos médicaments.

10.Évitez le stress

Avec l’âge, vous connaissez de nouveaux types de stress. On vous a peut-être confié plus de responsabilités là où vous travaillez, ou peut-être devez-vous prendre soin de parents vieillissants. La retraite n’est peut-être pas ce que vous imaginiez, ou peut-être que vous vous sentez bien solitaire après la mort de votre conjoint.

Le stress chronique peut amplifier les risques de cardiopathie, de cancer et de problèmes digestifs, et il peut même handicaper votre mémoire. En apprenant comment maîtriser ce stress, vous pouvez vivre plus longtemps. Les gens qui ont atteint l’âge vénérable de 100 ans semblent mieux savoir comment gérer leur stress. Plusieurs techniques peuvent venir à votre secours.

11.Prévenez les accidents

En premier lieu, bouclez votre ceinture et conduisez prudemment. Si vous êtes du sexe masculin et avez entre 55 et 64 ans, vous risquez deux fois plus de mourir dans un accident de voiture qu’une femme du même âge.

Les risques au volant augmentent si vous avez des problèmes de vision ou d’audition, ou encore si vos réflexes sont plus lents. Dans la maison, l’âge vous expose davantage aux chutes. Débarrassez-vous des objets inutiles et dangereux qui encombrent les sols et faites de l’exercice pour augmenter votre sens de l’équilibre.

12.Restez jeune de cœur

Pour demeurer en forme, vous devez rester actif et renouveler vos habitudes. Adoptez de nouveaux passe-temps. Travaillez comme bénévole. Découvrez une cuisine exotique, faites-vous un jardin, adoptez un animal de compagnie.

Il est également important d’exercer votre intelligence. L’apprentissage de nouvelles techniques fait éclore de nouvelles connexions dans le cerveau. Jouez au bridge, faites des mots croisés, joignez-vous à un groupe où l’on parle de livres. Suivez un cours de céramique ou apprenez à jouer d’un instrument.

13.Attention à vos dents

Les personnes qui prennent de l’âge portent parfois des prothèses. Si vous préférez garder vos dents, mettez à votre programme, au moins une ou deux fois par an, des examens et des nettoyages dentaires. Brossez-vous les dents et utilisez de la soie dentaire à titre d’opérations préventives. Les maladies gingivales peuvent répandre des infections qui attaquent le cœur et raccourcissent votre vie.

14.Dormez suffisamment

Avec l’âge, il est de plus en plus difficile de dormir profondément. Et pourtant, un sommeil réparateur est essentiel au bon vieillissement et étroitement lié au fonctionnement du système immunitaire et à la santé cardiovasculaire. Renseignez-vous sur les modifications qui affectent le sommeil et sur les moyens de le protéger: vous rallongerez votre vie et augmenterez sa qualité.

15.Ayez une vie sociale active

Selon la recherche médicale récente, il est beaucoup plus important qu’on ne le croit généralement de maintenir les relations qui nous lient à nos amis et à nos parents. Il a été cliniquement prouvé que vivre au sein d’un réseau social actif contribue à prolonger la vie et à diminuer les visites chez le médecin et à l’hôpital.

Avec un bon réseau d’amis, vous supportez mieux les malaises physiques, le stress et les problèmes émotifs et vous retirez de plus grandes satisfactions de la vie. Plus nombreuses sont les personnes avec lesquelles vous communiquez chaque jour ou chaque semaine, mieux vous vous portez.