Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un teint sans défaut. Sortir sans maquillage reste, pour beaucoup d’entre nous, un luxe qu’on s’accorde seulement en vacances ou le dimanche. Pour lutter contre cette addiction au fond de teint, voici 5 astuces beauté, conseillées par le Dr Nina Roos*, que vous ignoriez peut-être.

1. EVITER LES CRÈMES À BASE DE FRUITS SI VOUS AVEZ UN TRAITEMENT CONTRE L’ACNÉ

Il faut faire attention, lorsqu’on prend un médicament contre l’acné, à avoir une routine soin adaptée. La plupart des traitements locaux efficaces contre les boutons contiennent des rétinoïdes (adapalène, trétinoïne), souvent associés au peroxyde de benzoyle. Or, ce dernier actif n’est pas du tout compatible avec les acides de fruits. Si l’on ne veut pas irriter la peau, on range donc sa crème hydratante à la clémentine au fond de son placard. En cas de doute, on prend rendez-vous avec son dermatologue.

2. NETTOYER SON TÉLÉPHONE

C’est un cercle vicieux. Notre meilleure amie nous appelle, on répond. On colle notre joue pendant des heures sur l’écran. On raccroche. On le pose sur notre bureau qui n’est pas nettoyé. Et on recommence… Pourtant, notre Smartphone contient des milliers de bactéries qui, une fois sur le visage, créent des impuretés. On pense donc à le désinfecter tous les soirs avec une lingette spéciale ou de l’alcool. Ou mieux encore pour notre peau (et notre cerveau) : on passe au kit main libre.

3. UNE VALEUR SURE : LE SAVON

Si la plupart des gels douche sentent bons et sont agréables à utiliser, ils ne sont pas tous bons pour notre peau. PH trop acide, parfum irritant, ou parfois même perturbateur endocrinien : leurs ingrédients agressent notre visage. On retourne à des formules simples avec un bon savon d’Alep ou au lait d’ânesse bio.

4. EVITER L’EAU CALCAIRE

L’eau du robinet assèche et irrite la peau car elle est trop calcaire. On opte plutôt pour un pschitt d’eau thermale que l’on vient tout de suite sécher délicatement avec un mouchoir. Fini les rougeurs et les sensations de tiraillements, la différence est flagrante.

5. FAIRE ATTENTION À SON ASSIETTE

Parfois, on n’a pas de boutons, ni d’imperfections mais des rougeurs que l’on se sent obligée d’unifier à l’aide d’un fond de teint. Bon à savoir : certains aliments les favorisent. Voilà pourquoi on évite de manger des aliments épicés qui déclenchent des rougeurs permanentes ou intermittentes sur le visage. (Idem pour les piments !)

Source: http://www.elle.fr