eggs

L’œuf est excellent pour la santé. Il faut le manger entier car le jaune fournit 90% du calcium et du fer qu’il contient, et le blanc, presque la moitié de ses protéines. Si vous l’avez banni de votre alimentation, voici cinq arguments qui devraient vous faire changer d’avis.

1. L’oeuf est riche en vitamines

Un petit oeuf renferme diverses vitamines essentielles à la santé:
• de la B2 (riboflavine), qui aide l’organisme à transformer les aliments en énergie
• de la B12 (cobalamine), essentielle à la production des globules rouges
• de la vitamine A (rétinol), essentielle à la vision
• de la vitamine E (tocophérol), qui combat les radicaux libres responsables des dommages causés aux cellules et aux tissus, cause potentielle de cancer.

Les vitamines A et B2 interviennent également dans la croissance; assurez-vous que vos enfants mangent régulièrement des œufs.

2. L’oeuf peut vous aider à perdre du poids

Étonnant, non? Combien de fois nous a-t-on dit que les oeufs faisaient engraisser ou étaient mauvais pour la santé? Pourtant, les résultats d’une étude menée par le Rochester Center for Obesity Research indiquent que la consommation d’oeufs au déjeuner peut vous permettre de diminuer votre apport calorique quotidien de 400 calories. Ce qui signifie que vous pourriez perdre 1,3 kilo ou plus par mois. C’est probablement parce que les œufs contribuent au sentiment de satiété; ainsi, vous risquez moins de céder à la tentation d’une collation riche en milieu de matinée ou de vous empiffrer au dîner. C’est vrai, l’œuf renferme du cholestérol, mais il s’agit de cholestérol alimentaire, qui diffère complètement du cholestérol sanguin, élaboré par l’organisme. Or, en dépit des mises en garde du passé, il n’existe aucune preuve à l’effet que l’oeuf ferait augmenter les taux de cholestérol sanguin.

3. L’oeuf est riche en minéraux essentiels

Particulièrement en fer, zinc et phosphore, minéraux dont l’organisme a absolument besoin. Les femmes ont besoin du premier pour compenser les pertes dues aux menstruations, à défaut de quoi, elles éprouvent de la fatigue ou de l’épuisement, et sont irritables. Quant au zinc, c’est un élément indispensable à la bonne santé du système immunitaire en plus d’aider l’organisme à transformer les aliments en énergie disponible. Enfin, le phosphore joue un rôle capital dans la santé des os et des dents.

En plus, l’oeuf contient des oligo-éléments (c’est-à-dire dont l’organisme a besoin à petites doses), notamment de l’iode, qui est vital pour les hormones thyroïdiennes, et du sélénium, un antioxydant qui intervient dans la protection contre le cancer.

4. L’oeuf est peu calorique

Un oeuf moyen fournit 70 à 85 calories et 6,5 grammes de protéines. Trois œufs (210 à 255 calories) fournissent donc 19,5 grammes de protéines. En moyenne, une femme a besoin de 50 grammes de protéines par jour, ce qui signifie que trois oeufs combleront presque la moitié de ses besoins quotidiens. (Les besoins en protéines varient selon le poids et le degré d’activité; consultez votre médecin pour connaître les vôtres.)

Une omelette de trois œufs, ou trois œufs brouillés ou pochés accompagnés d’une tranche de pain grillée suffisent pour combler l’appétit pendant de nombreuses heures.

5. L’oeuf : un allié dans la lutte contre le cancer du sein

Les résultats d’une étude menée à l’université Harvard en 2003 indiquent que la consommation de trois oeufs par jour à l’adolescence pourrait contribuer à prévenir le cancer du sein breast cancer à l’âge adulte. Au cours d’une autre étude menée en 2005, les chercheurs ont démontré que le risque de souffrir du cancer du sein était de 44% plus faible chez les femmes qui consommaient au moins six oeufs par semaine que chez celles qui en consommaient deux ou moins.
En avril 2008, des chercheurs de l’université de la Caroline du Nord ont observé que la choline (un ingrédient du jaune) pouvait diminuer de 24% le risque de souffrir d’un cancer du sein. Le jaune d’un œuf en contient 125,5 mg, soit environ le quart de l’apport quotidien recommandé. En consommant deux oeufs pochés au déjeuner, on comble donc la moitié de ses besoins journaliers en choline.
Ali Hale tient le blogue britannique The Office Diet, axé sur la santé et destiné aux personnes très occupées.

Source: http://selection.readersdigest.ca