Ne laissez pas vos progrès s’arrêter. Évitez ces fréquentes erreurs d’exercice et de nutrition.

1. Répéter la même séance d’entraînement
C’est génial d’avoir une routine solide, vous pouvez la reprendre chaque semaine, mais un jour vous allez atteindre un plateau. «S’il y a arrêt des progrès, vous avez besoin de faire subir un choc à votre corps et lui demander autre chose», explique Gidon Gabbay, président de G Force Home Training.

Cela pourrait signifier essayer une nouvelle forme de cardio, comme la natation ou la corde à sauter, l’ajout d’une journée supplémentaire d’exercice. De plus, changer de routine n’est pas seulement bon pour les muscles, mais pour le cerveau aussi.

2. Ne pas s’alimenter avant l’entraînement
Vous ne tirerez pas le meilleur parti de votre séance d’entraînement si vous n’êtes pas bien alimenté. Tout comme une voiture a besoin d’essence, votre corps a besoin de glucides pour alimenter votre cerveau et vos muscles. Avoir suffisamment d’énergie vous permet de vous entraîner plus et de brûler plus de calories, mais n’abusez pas.

«Une collation avant l’entraînement est importante seulement s’il s’est écoulé plus de quatre heures depuis votre dernier repas», explique la diététiste Jennifer Hill. Les gens qui s’entraînent le matin devraient manger avant la séance pour mettre le métabolisme en train. Hill, suggère un demi-verre de jus de fruits pur mélangé à un demi-verre d’eau, si on s’entraîne plus de 20 minutes. Si votre corps dispose d’au moins une heure pour digérer, elle penche pour un smoothie à base de fruits congelés et de yogourt nature.

3. Oublier les étirements
Nous l’avons tous fait. Votre séance d’entraînement est terminée alors vous filez vers les douches. Mais il y a plus que seulement quelques bonnes raisons de passer cinq minutes à vous étirer. «Les étirements aident votre corps et les muscles à récupérer, de sorte que vous pouvez vous remettre plus vite et connaître un entraînement plus efficace la prochaine fois», dit Gabbay. Il contribue également à réaligner votre corps et pourrait même accélérer votre métabolisme.

Étirez-vous après l’entraînement pour éviter les blessures. «Une fois que vous commencez à vous étirer, votre corps désactive les nerfs qui le protègent pendant la séance d’entraînement», explique Gabbay, qui recommande des étirements chaque jour, peu importe qu’on s’entraîne ou pas.

4. Relâcher le week-end
Du lundi au vendredi, vous emballez vos lunchs, préparez des collations saines et évitez les tentations, mais le week-end, ces saines habitudes n’ont plus cours. Le problème avec ce type de pensée est qu’il n’est pas viable. «Il y a place pour le plaisir tous les jours de la semaine», explique Hill. «Si vous voulez du chocolat, vous pouvez prendre du chocolat, sans vous culpabiliser, mais restez alerte. Mangez-le lentement, sans distraction.»

Suivre un régime, puis avoir une fringale est non seulement malsain au plan émotionnel, mais cela perturbe le métabolisme. Une fois que vous écoutez votre corps et profitez des plaisirs de la table avec toute votre attention, vous vous apercevez que vous n’avez pas besoin de tricher, promet Hill.
Donnez-lui 1/5

5. Ne pas laisser votre corps récupérer
Il est facile de plonger dans un programme, surtout si vous avez un objectif, mais prendre une journée ou deux de congé est tout aussi important que de s’entraîner. «Beaucoup de gens pensent que plus d’entraînement amène de meilleurs résultats, mais vous recherchez la qualité et non la quantité», explique Gabbay. «Trois ou quatre jours d’entraînement en force et de cardio sont suffisants si vous cherchez une qualité d’entraînement et une bonne nutrition.»

Le surentraînement peut causer des blessures et vous drainer, mentalement et physiquement. De plus, si votre corps est surentraîné et commence à brûler les muscles au lieu de la graisse, votre métabolisme va ralentir. Alors, profitez de cette journée de congé. Vous le méritez!

6. Manger trop de protéines
Des laits frappés, aux barres, aux régimes riches en protéines, il semble que ces protéines soient l’ingrédient magique. Bien que vous ayez besoin de protéines, vous avez encore plus besoin d’hydrates de carbone. «Les glucides sont en fait le nutriment essentiel pour la force et l’endurance», explique Hill. «C’est la source de carburant pour les muscles.»

Une femme modérément active a besoin de 0,8 g de protéines par kg de poids corporel seulement. En prendre plus ne fournit aucun avantage supplémentaire pour votre séance d’entraînement, explique Hill. Par ailleurs, tout excès de calories sera emmagasiné sous forme de graisse, pas de muscle.