child_healthy

Vous voulez encourager vos enfants à choisir des aliments sains? Suivez les conseils de la diététiste agréée Sue Mah.

Choisir des aliments sains

Comme chaque maman le sait, les enfants peuvent faire des merveilles avec une vieille boîte de souliers. Alors qu’ils avaient respectivement cinq et quatre ans, mes enfants avaient percé un trou sur le couvercle d’une de ces boîtes, et y avaient mis divers types de céréales; ils avaient baptisé le tout «Mama-O». Ce qui m’avait le plus impressionné était le tableau des valeurs nutritives qu’ils avaient reproduit à l’arrière de leur boîte de céréales, indiquant le contenu en calories, en matières grasses, en sucres et en fibres. J’étais contente de voir qu’ils s’intéressaient si jeunes à l’alimentation. Ils savaient qu’une alimentation saine était importante pour moi et ils m’avaient souvent vu lire les étiquettes nutritionnelles sur les produits à l’épicerie. Ils m’avaient offert leur boîte de céréales pour la Fête des mères et ce cadeau demeure mon exemple pour démontrer l’influence que nous avons pour éduquer nos enfants à manger sainement.
Comment donc encourager et inciter nos enfants à choisir des aliments sains, à apprécier la qualité et à prendre l’habitude de manger sainement pour la vie? Pour commencer, voici des idées et quelques leçons de vie que j’ai utilisées avec mes propres enfants.

En faisant l’épicerie, expliquez et partagez l’information

L’épicerie ou le marché public peuvent être une bonne salle de classe pour enseigner l’alimentation. Enseignez aux bambins et aux jeunes enfants les couleurs et les noms des fruits et légumes. Lorsqu’ils sont plus vieux, demandez-leur de vous aider à choisir les pommes ou une livre de champignons. Ma fille sait comment choisir les poires en saison. Elle en prend quelques-unes plus molles, à consommer immédiatement et d’autres plus fermes, à laisser mûrir sur le comptoir.

Proposez-leur un défi

À la maison, vous pouvez encourager vos ados ou les pré-ados à lire les ingrédients et le contenu des tableaux nutritionnels. Apprenez-leur à comparer les aliments pour faire des choix plus sains. Demandez-leur par exemple, de comparer les quantités de fibres et de sucre de leurs céréales préférées avec d’autres. Expliquez-leur que chaque personne a besoin de consommer plus de fibres pour demeurer en santé et qu’il faut diminuer les quantités de sucre. Dans le cas des soupes et des sauces pour pâtes, les enfants et moi avons l’habitude de vérifier la quantité de sodium avant d’acheter et nous choisissons les produits les plus faibles en sodium dont nous apprécions le goût.

Formez leurs papilles gustatives

Mes enfants adorent les pâtes, mais lorsque j’ai préparé de l’orzo, une pâte en forme de grains de riz, ils ne savaient pas s’ils allaient l’apprécier parce qu’ils n’en avaient jamais vu ou jamais goûté auparavant. Je leur ai expliqué que les pâtes orzo sont faites des mêmes ingrédients que les spaghettis, et qu’elles ont simplement une autre forme comme le macaroni, les pennés ou les fusilli. Renseignez-vous ensemble sur la provenance et le mode de production des aliments. Invitez-les à discuter avec leurs amis, leurs voisins et leurs camarades d’école des aliments particuliers qui sont consommés au cours de diverses fêtes culturelles.

Faites des jeux

Les jeunes enfants surtout aiment ce jeu. Discutez avec eux des quatre groupes alimentaires décrits dans le Guide alimentaire canadien. Ils les auront probablement appris à l’école. Lorsque vous préparez le repas ou le goûter pour la famille, oubliez intentionnellement d’inclure l’un des quatre groupes. Par exemple, lorsque vous préparez un sandwich au poulet, oubliez le verre de lait ou le fruit. Puis demander aux enfants de trouver le groupe manquant. Et demandez-leur d’ajouter un aliment du groupe manquant pour obtenir un repas plus équilibré.

Offrez-leur le rôle de marmiton

C’est toujours satisfaisant d’observer comment les enfants développent leurs habiletés et leur confiance en cuisine. Les plus jeunes peuvent laver les raisins, défaire les feuilles de salade ou mesurer des ingrédients simples. Les plus vieux peuvent trancher le pain, préparer la vinaigrette ou utiliser une louche pour servir les portions. Nous préparons les recettes ensemble, nous les évaluons au plan du goût et de l’apparence, et nous les ajoutons à notre liste hebdomadaire de recettes.

Encouragez la créativité culinaire

Faire la cuisine est en grande partie une expérimentation d’aliments variés et de saveurs diverses. Ayez donc une bonne réserve d’ingrédients et laissez les enfants utiliser leur imagination. Pour préparer les collations après l’école, mes enfants font leurs propres mélanges montagnards assaisonnés à leur goût. Mon fils utilise des bretzels faibles en sodium et ma fille ajoute une poignée de mini pépites de chocolat. Au plan nutritionnel, ces collations sont supérieures aux croustilles ou à la crème glacée. Au lieu d’utiliser les sachets de maïs soufflé déjà prêt pour le four à micro-ondes, mon fils a découvert comment cuire les grains de maïs dans un sac brun au four à micro-ondes et il y ajoute ses propres assaisonnements. Il est toujours surpris de constater que son maïs est bien meilleur que celui de l’épicerie!

Source: http://www.plaisirssante.ca