cheveux longs

1- COUPER SOUVENT (EH OUI)

Pour faire pousser ses cheveux, il faut les couper… régulièrement. Pas pour les raccourcir mais pour épointer les longueurs, de manière à apporter corps et tenue et anticiper l’apparition des fourches. Eric Pfalzgraf, directeur des salons Coiff1rst et coiffeur ambassadeur pour L’Oréal Professionnel, préconise un passage chez le coiffeur toutes les six semaines environ, pour redessiner la coupe, recréer des lignes entre les mèches et donner de l’harmonie à l’ensemble.

2- PACTISER AVEC L’HUILE

Le cheveu est victime de nombreux agresseurs : le vent (qui emmêle, crée des frictions et finit par casser la fibre), le froid (qui assèche), la pollution (qui stresse le cuir chevelu), le soleil (qui oxyde et accroît la porosité de la cuticule). Pour réparer et régénérer, rien de mieux que l’huile capillaire. On l’applique à 2 cm de la racine en l’étirant jusqu’aux pointes pour nourrir les longueurs et refermer les écailles. Pour booster ses propriétés hydratantes, on enroule les cheveux ainsi enduits dans une serviette ou une feuille de cellophane alimentaire, qui va permettre de mieux faire pénétrer les actifs grâce à la chaleur. Une heure ou une nuit plus tard, on émulsionne le shampooing directement sur les cheveux avec quelques gouttes d’eau et on rince à l’eau tiède puis froide pour lisser les cuticules. Les cheveux longs ont droit à un après-shampooing systématique, après chaque lavage, et à un masque hebdomadaire.

3- S’ÉQUIPER EN CONSÉQUENCE

Ce qui signifie intégrer dans son kit capillaire de base une bonne brosse: de préférence en poils naturels, plus souples et moins susceptibles de casser la fibre.
Les cheveux fins investiront idéalement dans une brosse en poils de sanglier et les cheveux épais ou bouclés, qui ont besoin d’une plus grande capacité de démêlage, dans une brosse mi-poils mi-Nylon.

Un peigne démêloir: Stéphane Lefort, directeur de la recherche et développement chez Eugène Perma, recommande de peigner ses cheveux encore humides, juste après le rinçage de l’après-shampooing, pour profiter du glissant du produit.

Une serviette absorbante: les pros recommandent aussi de ne jamais les frotter au moment du séchage. La bonne technique : poser la serviette sur le dessus de la tête et la faire glisser vers les pointes en pressant délicatement pour absorber l’eau et lisser la cuticule du même geste. La nuit, on natte ses longueurs pour éviter qu’elles ne s’emmêlent et frottent contre l’oreiller, au risque de laisser les écailles ouvertes et la tige plus vulnérable.

4- SOIGNER SON ASSIETTE

Une belle crinière passe aussi par l’alimentation. Les protéines permettent de faire le plein de cystine, l’acide aminé qui fortifie la fibre et booste sa croissance.
Vous mangez de la viande ? Tant mieux: on y trouve le fer qui conditionne la bonne santé des globules rouges, chargés de transporter l’oxygène jusqu’aux tissus organiques. Par manque de fer, la fibre peut s’affiner et devenir terne. Elisabeth Bouhadana, directrice de la communication scientifique de L’Oréal Paris, recommande de consommer sans modération des aliments riches en acides aminés, acides gras et oligo-éléments comme le poisson, les huîtres, le pain de seigle, les fruits et les légumes crus. Autre bon réflexe: booster le coiffage avec des eaux miracles, enrichies en oligo-éléments et vitamines. Et se recharger en nutriments avec des cocktails de fer, zinc et vitamines B en gélules, principaux carburants de croissance et de renouvellement du cheveu. Des cures qui activent la microcirculation autour du bulbe, le protègent et lui apportent les acides aminés essentiels à la construction de la kératine… à condition de bien poursuivre le traitement pendant trois mois.
A éviter: le poivre fort et le piment, qui enflamment et rigidifient les capillaires sanguins, coupant le bulbe du cheveu des nutriments dont il a besoin.

5- STIMULER SON CUIR CHEVELU

De beaux cheveux longs, c’est aussi un cuir chevelu sain, avec un bulbe bien irrigué et nourri de manière optimale. Pour le rendre heureux, une seule méthode: lui offrir des massages du scalp, qui stimulent la microcirculation. Trente secondes à chaque shampooing suffisent, les dix doigts sur la tête, et c’est parti pour une série de petits mouvements rotatifs, fermes mais pas brusques, pour décoller légèrement la peau, de la nuque au sommet du crâne. Et pendant que votre masque hydratant pose, prolongez le rituel en plaçant vos mains sur le front pour effectuer des mouvements de vibration sur le cuir, jusqu’à l’arrière de la tête. Terminez en faisant glisser les mains bien à plat du front vers la nuque.

6- FUIR LA CHALEUR

Gare au sèche-cheveux et aux plaques lissantes : tout ce qui chauffe la fibre la fragilise potentiellement. Pour éviter d’électriser et de déshydrater les longueurs, on opte pour un séchoir diffusant un courant chargé d’ions négatifs qui divisent les molécules d’eau en petites particules : le temps de séchage s’en trouve réduit et le risque d’effet gril diminué. Ne jamais oublier de fixer sur le séchoir l’embout qui permet de ne pas cuire la tige ! Et sécher tête en bas, en terminant par de l’air froid sur les racines. Bien sûr, on lisse avec modération, en adoptant un produit thermo-protecteur, à vaporiser sur les longueurs pour créer un bouclier antichaleur.

7- PASSER À L’ANTI-ÂGE

Il n’y a pas que la peau qui souffre du passage du temps. Avec l’âge, les cheveux aussi deviennent plus fragiles. La faute au relâchement cellulaire qui entraîne une réduction de la production de sébum au niveau du cuir chevelu, un appauvrissement de la kératine, un ralentissement de la microcirculation avec, à l’arrivée, un affinement de la tige qui perd sa substance et sa capacité à retenir les nutriments. Moins bien irriguée, elle s’assèche et devient plus difficile à discipliner. La contre-attaque ? Faire main basse, dès les premiers signes de vieillissement capillaire, sur des soins hydratants et densifiants capables de réactiver la production de kératine et de réparer la structure des cheveux abîmés, via une combinaison d’acides aminés, d’oméga 3 et de collagène. Faciles à repérer, ces produits portent clairement le label « anti-âge ».