Lorsqu’un homme et une femme décident d’avoir un enfant, le papa ne se rend pas souvent compte de ce qui l’attend 9 mois plus tard…

La préparation à l’accouchement, dont bénéficie la plupart des femmes, leur permet de ne pas appréhender ce moment.

Mais pour un homme, il est souvent difficile de trouver sa place. Explications.

À la fin de la grossesse, le futur papa ne sait pas comment réagir face à ce qui attend sa femme.

L’accouchement lui fait peur et le stress qu’il accumule avant le jour J, influe considérablement sur le moral de la maman.

Pourquoi certains refusent d’être là ? Peuvent-ils réellement y assister ? Si oui, comment s’y préparer ?

La peur de l’accouchement

Les nombreuses idées préconçues que les hommes se font de l’accouchement, sont pour beaucoup dans leur refus d’assister à la naissance de leur enfant.

La plupart des hommes pensent en effet qu’une grossesse dure systématiquement plusieurs heures et qu’ils n’auront aucun rôle pendant cette période.

Et bien sûr que pendant tout ce temps, ils ne pourront pas sortir de la salle.

D’autres appréhendent la vision de l’acte gynécologique et du sang. Cependant, la présence de monsieur peut rassurer et faciliter le travail de la maman.

L’accouchement avec papa : un plus pour la maman !

Lors de l’accouchement, si monsieur est là, il peut participer, en fonction de ce qu’il veut bien faire et de ce qui lui sera autorisé. Il n’est en aucun cas obligé de rester dans un coin à regarder.

Ainsi, certains hommes préfèrent rester à coté de leur femme en leur tenant la main, tandis que d’autres veulent être avec la sage femme ou le gynécologue et ne sont pas effrayé par la vision du sang et par la sortie du bébé.

Il faut d’ailleurs noter qu’une grossesse en lui-même ne dure que quelques minutes.

Mais de toute évidence, la présence du futur papa dans la salle d’accouchement rassure considérablement la future maman.

Bien sûr, cela implique qu’il soit moins stressé qu’elle pour pouvoir la rassurer.

En effet, si monsieur est trop émotif, les anesthésistes remarquent que la jeune maman appréhendera la péridurale et ressentira plus les différentes douleurs liées au travail.

Une préparation s’impose donc !

Les préparatifs pour l’accouchement

Il existe différentes façons de préparer les futurs papas à assister à l’accouchement.

Tout d’abord, en participant à des réunions, organisées dans les maternités, qui permettent de rencontrer d’autres hommes y ayant déjà assisté.

Mais aussi en apprenant à connaître le corps de leur femme qui s’est modifié pendant la grossesse.

Il existe alors différentes techniques qui permettent aux futurs papas de s’immiscer dans la relation fusionnelle qui existe entre la mère et l’enfant.

Par des massages, des caresses, des paroles chuchotées sur le ventre de leur femme, ils peuvent alors rentrer en contact avec leur futur enfant.

Ces pratiques régulières permettront aussi aux futurs pères de se rendre compte du quotidien d’une grossesse pour la maman.

C’est un plus pour ces dernières qui se sentiront accompagnées tout au long de leur grossesse.

Enfin, sachant qu’ils sont souvent plus stressés par l’accouchement que celles qui sont réellement concernées, il leur est conseillé de participer aux séances de préparation avec leur femme.

La présence du papa lors de l’accouchement est donc conseillée.

S il s’est préparé, cela facilitera le travail qui attend sa moitié. Il est d’ailleurs intéressant de noter que de nos jours, de plus en plus d’hommes souhaitent assister à l’accouchement et que leur présence est très appréciée par les équipes médicales ! Messieurs : n’hésitez plus !