Vous ne savez pas dire non ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule ! Dire non n’est pas toujours facile et pourtant, il y a des situations où il faut s’affirmer pour éviter de se faire marcher dessus…

Pourquoi préférons-nous dire « oui » ?

Vous dites « oui » à tout ou presque. Même pour donner votre accord sur quelque chose ou une situation pour laquelle vous êtes absolument contre. Dire « non » peut parfois être vu comme un moyen efficace d’esquiver les questions désagréables, quelquefois, on préfère dire « oui » tout simplement pour éviter une confrontation, on cède alors contre notre gré. Il peut également arriver que certaines personnes se sentent comme « obligées » d’obéir ou d’accepter quelque chose ou une proposition pour faire plaisir aux autres, en préférant faire passer le leur en dernier. Cette peur de dire non est aussi l’expression d’une crainte d’être mal jugée. Nous pensons très souvent qu’en disant non, nous blessons les autres et nous nous exposons à des rancunes.

Apprendre à dire « non » : un apprentissage qui demande de l’exercice

Et pourtant, poussé à un certain point, ce comportement peut conduire à un sentiment de frustration et peut aggraver le manque de confiance en soi. Nous ne sommes plus nous-mêmes, et nous n’obéissons plus à nos propres désirs. Cette tendance à donner son feu vert et accepter de rendre service à tout le monde peut malheureusement encourager certaines personnes à vous « exploiter ». De plus, c’est le meilleur moyen de mettre une croix sur ses projets personnels ! Apprendre à dire non n’est pas chose facile surtout lorsqu’on ne l’a pas fait depuis longtemps. Et pourtant, certaines personnes y arrivent très bien. Commencez d’abord par vous écouter, prenez conscience de votre refus, et si vous avez l’impression de vous sacrifier, exprimez-le. Inutile d’être agressif, il suffit de parler normalement et restez calme en toutes circonstances.

Dites « non », et fermement

Savoir dire fermement « non » s’apprend. Exercez-vous à vous affirmer, en allant faire du shopping par exemple ! Là, vous aurez plus d’occasions à vous entraîner à dire non aux vendeuses qui se montrent parfois très insistantes. Répondez-leur toujours avec tact et diplomatie. Autrement, vous avez la possibilité de vous entraîner seule chez vous en imaginant par exemple des scénarios que vous pourrez avoir avec les personnes auxquelles vous n’osez pas vraiment dire non. De même, sachez que vous n’êtes pas tout le temps obligé de justifier votre « non ». Dire qu’on ne pourra pas aller en soirée sous prétexte de couver une grippe par exemple ! À vouloir justifier son refus, on a tendance à plaider coupable pourtant, il y a bien des situations où votre refus est tout à fait légitime !

Source: http://www.feminimix.com