arthrose question

L’arthrose est une maladie de l’articulation très fréquente.

Près de 50% des personnes de plus de 35 ans présentent une articulation touchée par l’arthrose, mais elles n’en souffrent pas obligatoirement.
Attention, passé 70 ans, le pourcentage de personnes concernées par les douleurs de l’arthrose passe à 80% !

1 – Existe-t-il des médicaments capables de guérir l’arthrose ?

Non, en revanche, il existe des médicaments susceptibles de freiner l’usure du cartilage et d’aider l’articulation à se lubrifier.

Contre la douleur de l’arthrose, on recourt à des analgésiques ou à des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

2 – L’origine de l’arthrose est-elle une inflammation de l’articulation ?

Non, l’arthrose est due à une usure mécanique de l’articulation, même si une inflammation de l’articulation peut compliquer l’arthrose.#E#

3 – L’arthrose fait-elle surtout souffrir le matin au réveil ?

Non, c’est surtout au mouvement que l’arthrose est douloureuse. Ainsi, après une nuit de sommeil, la douleur est atténuée. En revanche, le matin, il faut du temps pour déverrouiller l’articulation engourdie.

4 – La douleur de l’arthrose s’accentue-t-elle au fil de la journée ?

Oui, la douleur s’accentue avec le mouvement et en position assise ou debout prolongée.

5 – En cas d’arthrose, l’articulation peut-elle devenir rouge et gonflée ?

Non, ces symptômes sont ceux d’une inflammation de l’articulation, fréquente en cas d’arthrose. On parle de rhumatismes inflammatoires.

6 – Les infiltrations sont-elles inutiles en cas d’arthrose et mal tolérées ?

Non, les infiltrations locales ont pour objectif de ralentir la progression de l’arthrose. Elles sont généralement bien tolérées.

7 – La kinésithérapie est-elle conseillée ?

Oui, Son effet décontractant musculaire aide à lutter contre la douleur. Les séances de kinésithérapie améliorent l’amplitude articulaire. La kinésithérapie est recommandée en thérapie complémentaire.

8 – En cas d’arthrose, faut-il éviter les exercices physiques ?

Non, en dehors des poussées inflammatoires douloureuses, les exercices sont recommandés, à condition qu’ils ne soient pas intenses et qu’ils respectent les mouvements naturels des articulations. C’est ainsi que les personnes les plus actives voient leur mobilité s’améliorer et leur douleur s’estomper.

9 – Le port de talons hauts favorise-t-il l’arthrose du genou ?

Oui, il existe d’autres facteurs de risque de l’arthrose, comme l’obésité, les mouvements répétitifs effectués au travail ou lors de la pratique d’un sport, ou la sédentarité. Certaines maladies prédisposent à l’arthrose comme les maladies inflammatoires (arthrite rhumatoïde, goutte, lupus…), le diabète, l’hémochromatose.

10 – Existe-t-il une prédisposition héréditaire à l’arthrose ?

Oui.