autobronzant

Nos conseils pour une bonne application de l’autobronzant, afin d’obtenir un résultat proche du bronzage naturel tout en évitant les traces disgracieuses.

Être bronzée tout au long de l’année, et ce sans danger ? C’est possible grâce aux produits autobronzants, qui recréent l’illusion d’un bronzage naturel ou d’un bronzage UV. Mais pour moduler l’intensité et assurer une application uniforme, il faut prendre le coup de main. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

L’autobronzant, comment ça marche ?

Les produits autobronzants contiennent de la DHA (dihydroxyacétone), une molécule qui réagit avec les acides aminés présents dans la peau. C’est cette réaction qui crée le bronzage. La couleur que l’on obtient varie en fonction du pH de la peau, mais aussi de la température, du stress, du cycle hormonal, de l’alimentation… Un large choix de textures est proposé : crème, huile, lait, etc. À chacune de choisir celle qui lui convient le plus, pour un bronzage rapide.

Les autobronzants naturels

Grâce à la DHA naturelle (issue du blé, du colza, de la betterave…), les green addicts peuvent désormais se tourner vers des autobronzants naturels et même préparer leur propre autobronzant. À savoir : la DHA naturelle est soluble dans l’eau, mais pas dans l’huile. Pour un effet autobronzant, on recommande un dosage compris entre 3 et 8 % du poids total de la préparation. Vous pouvez aussi ajouter la DHA dans votre lait hydratant habituel : elle se présente sous forme de poudre, pour une incorporation très facile.

autobronzant1

autobronzant2

autobronzant3

autobronzant4

autobronzant5

autobronzant6

autobronzant7

autobronzant8

autobronzant9

Source: http://madame.lefigaro.fr/