Difficile d’associer une couleur aussi imposante que le rose dans son intérieur. Pourtant il est possible de marier cette teinte sans qu’elle n’empiète sur le reste de la décoration. Voici quelques astuces pour choisir au mieux la tonalité de rose qui conviendra à toutes les pièces de la maison.

Le rose en décoration ne rime pas toujours avec « maison de poupée Barbie ». Cette couleur peut effrayer par sa réputation 100 % girly. Il est grand temps d’abandonner l’image un peu bas de gamme que l’on a d’elle pour redécouvrir cette teinte qui sait se réinventer. Rose pâle délicat, rose pastel tendance, tendre rose dragée, rose bébé très doux, vieux rose, rose pêche qui tire vers le orange, rose gold au top de la mode, rose vif, mais aussi rose fuchsia à la limite de la provocation, il existe mille et une nuances de rose. Autant de diversité qui permet de trouver le rose parfait pour son intérieur et qui matche totalement avec sa personnalité. Pour éviter de tomber dans le kitsch avec cette couleur qui peut s’avérer très risquée, nous vous aiguillons pour ne pas commettre la faute de goût ultime. Du look 100 % rose aux simples éléments de décoration interchangeables, à chacun sa façon d’utiliser le rose et de lui donner vie.

Un total look rose d’accord, pourvu qu’il reste sobre
Quand on pense à une chambre rose notamment, l’idée de quatre murs entièrement recouverts de rose nous vient immédiatement à l’esprit. C’est une option effectivement mais le total look rose peut aussi s’appliquer autrement, notamment sur un seul pan de mur.

Pour une décoration sobre et moderne, jouer avec la peinture uniquement sur une partie du mur. Une autre astuce pour apporter de la dimension à un espace terne est l’effet bicolore. On peut ainsi découper visuellement le mur en deux (partie supérieure ou inférieure ou bien espace de gauche séparé de celui de droite). C’est utile, par exemple dans une chambre d’enfant, pour diviser l’espace avec une partie lit et une autre pour le bureau. Pour plus de modernité, réalisez des formes géométriques, voire graphiques. Laissez parler votre imagination et appliquez la couleur de manière anti-conformiste (bandes de couleurs parallèles ou non, de différents tons de rose, comme s’il s’agissait d’une frise murale…)

Concernant la peinture, il y a l’embarras du choix entre les finitions mates plus modernes, les versions satinées, métalliques ou encore pailletées. Tout dépend ensuite des goûts de chacun et des pièces dans lesquelles la peinture est destinée à être appliquée. Toutefois concernant les tonalités de rose, il faut rappeler que les rose vifs sont à utiliser avec parcimonie. Cela est notamment valable si le reste de la décoration n’est pas soft. Préférez des tons clairs et doux pour un intérieur avec des éléments de déco marqués.

Le papier peint de son côté permet plus d’excentricités. Avec ses motifs, plus ou moins visibles, il habille à lui tout seul une pièce un peu terne, surtout s’il est doté de plusieurs nuances de rose. Fleuri, à pois, abstrait ou décalé, le papier peint regorge d’inventivité pour se démarquer de la peinture (notamment car il a l’avantage de pouvoir mêler d’autres couleurs en plus du rose comme le violet par exemple). Avec un simple motif, même rose clair (et donc discret), il suffit à attirer le regard et servir de décoration. Encore une fois, une simple bande de papier peint unie ou avec un mélange de différentes tonalités de rose sur une petite longueur de mur, sur une porte ou un fond d’étagère murale, le papier peint habille tout en subtilité. C’est une manière efficace pour de ne pas avoir à se restreindre sur le reste de la décoration. Avec un papier peint à motifs très voyants, il est en effet préférable de rester minimaliste sur le mobilier pour ne pas frôler le too much. Le rose étant déjà une couleur assez imposante, il vaut mieux, en contre-partie, atténuer un peu sa décoration.

Pour utiliser la couleur rose dans toute une pièce sans que cela fasse kitsch, misez sur une décoration neutre. Évitez les motifs trop marqués, les mélanges de matières ou encore de matériaux. Il vaut mieux mettre l’accent sur le rose qui a été choisi pour que cela reste la pièce maîtresse.

Le rose avec des détails originaux
Si le rose sur les murs ne vous fait pas plus envie que ça, il reste toujours la solution de la petite décoration. Focus sur ces éléments de décoration que l’on peut choisir en rose tout en gardant un intérieur qui respire (et ne semble pas clamer haut et fort que l’hôte est une femme).

Pour appliquer le rose par petite touche dans une chambre, rien de mieux que de se procurer du linge de lit rose. Une simple parure de lit à motifs ou unie permet de donner de l’allure. C’est également pratique car cela peut se changer au gré des humeurs. Si l’ensemble draps, taies d’oreillers, de traversin et housse de couette ont tendance à vous faire peur, il est toujours faisable d’opter pour un boutis rose en pied de lit. Quelques coussins éparpillés sur le lit peuvent aussi contribuer à redonner une touche de neuf dans la chambre à coucher, à moindre frais. Autre élément de décoration à oser pour une ambiance romantique à souhait : les tables ou lampes de chevet rosées.

Dans la pièce à vivre aussi, les coussins roses peuvent s’avérer très utiles pour dynamiser un canapé. Un plaid jeté sur une des assises ou des dossiers peut à lui tout seul donner de la couleur. Le salon comme la chambre peuvent comporter des pièces en commun et être notamment agrémentés de rideaux roses. Pour ceux qui ont tendance à se lasser facilement en décoration, oubliez l’ensemble table à manger et chaises roses. Préférez à la place une simple table basse au style scandinave, dont le plateau, ainsi qu’une partie des pieds, auraient été recouverts de rose. Le fauteuil aussi, lorsqu’il est placé dans un coin de la pièce, peut réveiller l’espace s’il est habillé de rose. Pour la touche vintage chic, pourquoi ne pas se laisser tenter par un téléphone à l’ancienne, modernisé par une couleur rose flash ? S’il n’y a que cet élément qui se démarque du lot, cela ne risque pas de faire kitsch.

Du côté de la cuisine, il y a la possibilité de jouer avec l’art de table en investissant pour des pièces de vaisselle rose. Cela va des verres teintés aux assiettes, en passant par les couverts ou de simples coupelles. Nul besoin encore une fois d’acheter tout un ensemble. Des petits bols ou assiettes de présentation pour les apéritifs et le tour est joué ! Les ustensiles de cuisine aussi peuvent apporter du cachet s’ils sont suspendus au mur ou présentés dans un joli pot. On trouve aussi de plus en plus d’électroménager rose (réfrigérateurs, machines à café, batteurs électriques…). Ces pièces, aussi fonctionnelles qu’esthétiques, peuvent s’exposer librement sur le plan de travail pour donner un esprit rétro à sa cuisine (surtout si le rose est marié à du bleu pastel).

Direction la salle d’eau, où le rose peut être présent à travers un miroir teinté rose gold par exemple (très contemporain) ou bien simplement habillé d’un cadre rose. Outre le miroir, des serviettes de bain rose, un tapis ou bien les pots porte brosses à dents ou portes-savons sont à utiliser sans complexe. Ces astuces sont à utiliser notamment dans une salle de bains blanche, claire ou tout simplement trop épurée, qui manquerait de caractère. N’oublions pas les toilettes aussi qui peuvent se refaire une beauté intégrale. Dans cette petite pièce qui permet plus de libertés, il est plus facile de jouer avec le rose dans toutes ses nuances. Sur tous les murs ou de nouveau en détail, tout est permis !

Il y a des pièces de décoration que l’on peut réutiliser dans chaque pièce de la maison. Parmi elles il y a, les appliques murales, les cadres, les tapis, les vases ou encore les étagères murales (style tablette). Tout est permis en matière de décoration tant que l’association avec les autres couleurs se fait naturellement. Pour les personnes qui ont peur de se louper, autant opter pour de simples éléments de décoration avant de se jeter corps et âme dans l’amour inconditionnel de la déco rose.

Source: http://deco.journaldesfemmes.com