cafe

Au-delà de 4 tasses de café par jour, le risque cardiovasculaire est augmenté, selon l’Agence européenne de l’alimentation. Doit-on pour autant s’alarmer ?

Un petit café ? La boisson la plus consommée au monde après l’eau fait l’objet d’une nouvelle recommandation de la part de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). La dose recommandée ne doit pas dépasser 400 mg de caféine par jour, soit quatre tasses d’expresso, et 200 mg pour les femmes enceintes et les jeunes de moins de 18 ans. Car au-delà de ces doses, le risque cardiovasculaire est augmenté, souligne l’agence européenne de l’alimentation, qui s’appuie sur une série d’études réalisées dans 22 pays européens et concernant au total 66 531 participants.

Outre le café, tous les aliments contenant de la caféine sont pointés du doigt : le thé (certains d’entre eux pouvant contenir deux fois plus de caféine que le café), les sodas, le cacao, mais aussi les boissons énergisantes. Autre composé à prendre en compte : la p-synéphrine, une substance utilisée dans les compléments alimentaires minceurs et générant les mêmes risques cardiovasculaires que la caféine.

Trouver un juste milieu de consommation. Les risques cardiovasculaires liés à la caféine avancés par l’EFSA ne doivent pas pour autant brimer vos envies de café. En deça de 4 tasses par jour, le café n’a pas d’effet cardiovasculaire. Ainsi, une consommation normale de café ne provoque aucun trouble cardiovasculaire si ce n’est une augmentation très légère de la tension artérielle, qui s’estompe assez rapidement (le café n’est pas un facteur de risque de l’hypertension artérielle). En revanche, il est bien évident que les personnes cardiaques doivent éviter d’en boire en forte quantité en raison de leur sensibilité à l’élévation de la pression artérielle.

En dehors de ce petit point noir, les vertus du café pour la santé sont nombreuses, encore une fois à condition de ne pas en abuser. Le café favorise en effet la digestion et améliore les capacités de mémorisation. Mais ce n’est pas tout :

Effet sur les cancers. « La consommation de café est associée à une diminution des risques de leucémies et de cancer de la vessie, du sein, de la bouche, du pharynx, du colon, de l’utérus, de l’œsophage, du foie, du pancréas et de la prostate » ont conclu des chercheurs de l’université de Shanghai en regroupant 40 études.

Effet sur le diabète de type 2. Des travaux menés en 2009 par des chercheurs de l’Université de Sydney a réuni plus de 450 000 participants, passant à la loupe le lien entre consommation de café et diabète. Résultat : « une consommation élevée de café est associée à une diminution du risque de diabète », et ce jusqu’à plus de six tasses par jour.

Effet sur les maladies du foie. En 2014, des scientifiques du département de médecine de l’Université de Los Angeles ont recensés tous les résultats liant café et troubles hépatiques tels que maladie chronique du foie, cirrhose, hépatite B et C et cancer du foie. Conclusion : « la consommation d’environ trois tasses ou plus de café par jour réduit le risque et la gravité des hépatotoxicités. »

Effet sur les maladies neurodégénératives. Limiter les maladies d’Alzheimer et de Parkinson par le café : plusieurs études semblent aller dans ce sens. Parmi elles, l’analyse réalisée en 2014 par des chercheurs de l’Université de Shandong en Chine, expliquant qu’ « une relation liant diminution du risque de maladie de Parkinson et dose de café a été trouvée, avec une protection maximale autour de trois tasses par jour. »

Effets sur l’impuissance. Une récente étude publiée en avril 2015 par des chercheurs de l’Université du Texas a même prouvé que les hommes qui consommaient entre deux et trois tasses de café par jour présentaient 42 % de risque en moins de souffrir de troubles de l’érection que les hommes n’en consommant pas.
Dans tous les cas, les chercheurs n’ont pour le moment pas réussi à déterminer si ces effets bénéfiques provenaient de la caféine ou des antioxydants contenus naturellement dans le café.

La mauvaise presse du café. Tous ces bienfaits ont du mal à combattre l’idée reçue largement répandue selon laquelle le café est un aliment dangereux. Pourtant, à condition de rester modéré, aucune raison de s’en priver, bien au contraire. Pour information : la dose létale de caféine est de 40 tasses par jour !

Source: http://sante.journaldesfemmes.com/