Le syndrome du canal carpien est une affection fréquente en cas de geste répétitif, notamment chez les femmes. Quelques gestes ou précautions peuvent heureusement soulager la douleur et les fourmillements.

1. CANAL CARPIEN : COMMENT ATTÉNUER LA DOULEUR

Douleurs, fourmillements dans une main ou les deux, côté paume, en général sous le pouce, ou dans le poignet… peuvent être les signes d’une irritation nerveuse au niveau du canal carpien. Les gestes qui peuvent prévenir et atténuer la douleur.

– Mettez totalement la main et le poignet au repos, si possible pendant quelques jours. Evitez de forcer, de travailler longtemps sans détendre votre poignet.

– Rafraîchissez vos poignets à l’aide de glaçons enveloppés dans une serviette fine. Appliquez pendant 10 minutes. Répétez à peu près toutes les heures.

– Porter une attelle la nuit est assez efficace car elle maintient les doigts dans une position neutre et soulage la pression sur le nerf médian. De plus, pendant le sommeil, la main et le poignet peuvent être repliés sous l’oreiller, ce qui exerce une pression sur la zone sensible. Vous pouvez aussi être amenée à porter une attelle en journée, surtout si votre travail exige une importante motricité de la main.

– Les antidouleurs : paracétamol, ibuprofène, sont un appoint souvent important. Ils agissent sur le siège de la douleur (Doliprane®, Dafalgan®, Efferalgan®…).

2. CANAL CARPIEN : SI VOUS TRAVAILLEZ SUR ORDINATEUR

– Si vous passez beaucoup de temps devant un ordinateur, réglez votre siège et la distance du clavier, de façon à être confortable. Vos bras doivent former un angle droit afin que vos poignets restent parallèles au sol. Cette règle de base est également valable pour les genoux. Bien sûr, garder le dos droit améliore le tout.

– Lorsque vous maniez la souris, évitez de plier les poignets vers le haut. Un repose-poignet, disponible dans la plupart des magasins de fournitures de bureau, peut être très confortable et utile.

– En forme de crayon, par écran tactile, certaines souris ergonomiques sont également très efficaces contre la « cassure » du poignet.

– Tapez en effleurant les touches du clavier plutôt qu’en les martelant. Moins vous exercez de pression, mieux c’est.

– Equipez-vous d’un clavier ergonomique, conçu pour que les mains prennent appui naturellement et que les doigts tombent en douceur sur les touches. La pression nécessaire pour taper est beaucoup moins importante qu’avec un clavier classique. Parfois ces claviers sont séparés en 2 pour former un V et empêcher la rotation des poignets.