Les enfants portent des sacs à dos trop lourds pour aller à l’école. Résultat, de plus en plus d’élèves souffrent de mal de dos, selon une étude espagnole.

Un cartable pèse en moyenne est de 7 kilos. Bien trop lourd pour les enfants. La majorité d’entre eux porteraient des charges excessives au-delà de la limite recommandée. Le poids d’un cartable ne doit en effet pas dépasser plus de 10 % du poids corporel de l’enfant selon les experts. Le problème, c’est que cette surcharge n’est pas sans conséquence sur leurs petites épaules, et de plus en plus d’élèves se plaignent de mal de dos.

Le constat a été fait par l’Université de Santiago de Compostela en Espagne à partir d’une étude réalisée auprès de 1 403 élèves âgés de 12 à 17 ans et issus de onze écoles à travers l’Espagne. L’objectif était de déterminer le lien entre le port du cartable et d’éventuelles douleurs dorsales. Les résultats parlent d’eux-mêmes : plus de 6 élèves sur 10 portent des sacs à dos trop lourds, c’est-à-dire au-dessus de la limite recommandée. Un élève sur cinq porte un cartable qui pèse plus de 15 % son poids corporel.

Les chercheurs ont clairement établi le lien entre une charge trop lourde et les douleurs dorsales constatées chez les enfants. 25 % des enfants se sont plaints d’un mal de dos pendant plus de 15 jours au cours de l’année précédente, relève l’étude. Le trouble le plus fréquemment diagnostiqué est la scoliose. Un élève qui porte un sac lourd a deux fois plus de risques d’avoir des douleurs dorsales que son camarade qui porte un sac léger.

Autre enseignement, les filles auraient un risque plus élevé de douleurs au dos que les garçons.
Cartable : les parents doivent être attentifs

Comment prévenir le mal de dos ? Un des participants à l’étude, le professeur del Área de Medicina Preventiva de la USC, Alberto Ruano, donne son analyse. Selon lui, ce problème pourrait être corrigé avec « une plus grande implication des parents, du personnel éducatif et infirmier ». Quel rôle pour les parents ? « Ils devraient s’assurer que le sac à dos se porte correctement et que les jeunes ne le chargent pas avec du matériel inutile ». Au risque d’aller à contre-courant de la mode, le professeur pense que le bon cartable à choisir n’est pas le cartable à roulettes. « Celui-ci n’est pas la panacée pour l’élève, surtout s’il doit parcourir de longs trajets parsemés d’obstacles comme les trottoirs, qui l’obligent à porter leur sac », conclut-il.