Le cerveau est le seul organe de la réflexion.

Il nécessite une alimentation spécifique et adaptée pour pouvoir fonctionner correctement. Les neurones ont besoin d’une stimulation sensorielle pour rester réactives, mais aussi d’une stimulation intellectuelle, comme la lecture, la musique… Elles ont aussi besoin comme toutes les autres cellules du corps humain d’aliments nutritifs pour rester en vie et pour se multiplier. Alors, voici les recommandations pour améliorer nos facultés cérébrales découvertes par la science :

– Boire de l’eau facilite la réflexion : certes, la soif diminue le bon fonctionnement de nos cellules grises, car le sang est constitué de 80% d’eau, et s’il n’est pas assez hydraté, il devient incapable de transporter assez d’oxygène et de nourriture au cerveau. Il a été prouvé qu’un déficit d’eau de seulement 2% cause une baisse de nos performances cérébrales.

– Bien manger mais avec modération : Le cerveau, contrairement au muscle, n’a pas la capacité de stoker de l’énergie, c’est pour cette raison qu’il se ravitaille constamment de glucose, qui est son carburant essentiel pour fonctionner. Donc, une bonne alimentation a un effet mesurable sur les performances du cerveau humain, et surtout les aliments riches en glucose, car l’état d’hypoglycémie aiguë montre les effets de la baisse de glucose sur le système nerveux, comme l’irritabilité, les palpitations, et les troubles de la perception et de la vision… En revanche, des repas très copieux fatiguent le cerveau, et la prise de poids fait perdre de la matière grise. Alors, il faut modérer notre consommation alimentaire pour préserver nos neurones.

– Manger du poisson : Il est prouvé scientifiquement que manger du poisson rend réellement l’être humain plus intelligent, car il est riche en acides gras omégas 3, qui servent à lubrifier nos neurones pour la transmission des données.

– Consommer des bananes : elles sont riches en phosphore, potassium, magnésium et vitamines B, qui calment les nerfs. En plus, ses glucides complexes préviennent, à long terme, la baisse éventuelle des performances cérébrales.

– Croquer des noix : elles sont riches en protéines végétales, en vitamines B, en vitamine E, et en acides gras polyinsaturés, qui sont essentiels au système nerveux, et surtout l’acide folique, qui est le protecteur des cellules contre la détérioration, et qui améliore la mémoire.

– Consommer des laitages : ils contiennent de l’acide aminé tyrosine, qui garde notre esprit en éveil et qui contribue à notre bonne humeur.

– Manger de la viande : la viande, et en particulier la viande rouge, procure du fer, composant essentiel de l’hémoglobine, qui est le transmetteur de l’oxygène vers le cerveau. Il est, aussi, conseillé d’ajouter de la vitamine C au plat de viande, comme un zest de citron ou du persil, car elle favorise l’absorption du fer.

– Consommer des céréales complètes : elles contiennent de sucres lents qui ravitaillent le cerveau constamment, comme le riz complet, les pates, le pain complet.