Fins, mous, raplapla… Pour donner du volume à vos cheveux, ne lésinez pas sur les moyens. Des soins aux gestes en passant par les bons produits, on vous dit tout pour qu’ils restent aériens !

1. Lavez-les à l’eau fraîche

Une eau à 30°C permet de diminuer l’électricité statique, qui a tendance à plaquer les cheveux.
Choisissez un shampooing volumateur (surtout pas une formule « 2 en 1 »), de préférence sans silicones. Ces molécules ont tendance à alourdir les cheveux en formant une gaine qui s’élimine difficilement au lavage. La base lavante doit être douce, afin de pouvoir être utilisée aussi souvent que souhaité. Finissez par un rinçage tonifiant à l’eau fraîche pour les faire briller.

L’astuce en plus: Lavez vos cheveux le soir et couchez-vous sans les sécher. Au matin, ils seront plus gonflés !

2. Limitez les soins

Évitez l’après-shampooing, qui plombe le volume. En refermant les écailles, il fait paraître la tige encore plus fine. Si vos cheveux s’emmêlent facilement, après les avoir essorés, vaporisez un spray démêlant sans rinçage. S’ils sont plutôt secs, faites un masque avant-shampooing pour ne pas les alourdir. L’excédent de produit sera éliminé au lavage. Ou appliquez une noisette de crème capillaire, uniquement sur les pointes avant de rincer.

L’astuce en plus : S’ils sont plats, faites un rinçage à base de bière, en mélangeant une tasse pleine avec trois tasses d’eau. Rincez ensuite à l’eau claire.

3. Séchez au minimum

Souvent fragiles, les cheveux fins supportent mal l’air brûlant qui les assèche et les rend cassants. Après l’étape du shampooing, préséchez à la serviette. Ensuite, froissez avec les doigts et laissez sécher à l’air libre une dizaine de minutes. Si vous ne pouvez pas faire autrement, faites un séchage tiède, tête en bas, en décollant les racines du bout des doigts, avant de procéder au brushing. Ne tirez pas trop avec la brosse, car plus vous le lissez, plus le cheveu paraît fin.

L’astuce en plus : Préférez un séchoir à fonction ionique, qui est moins chaud qu’un modèle classique et sèche plus vite, altérant donc moins les cheveux.

4. Brossez-les mais pas trop

Le matin, avec une brosse en soie ou en poils de sanglier pas trop dure, coiffez votre chevelure dans tous les sens pendant deux minutes. Ce petit « massage » stimulant lui donnera de l’étoffe. Abandonnez les peignes, sous peine de voir le volume disparaître très rapidement.

L’astuce en plus: Évitez de toucher vos cheveux avec les doigts. Plus ils sont manipulés, moins ils ont de volume.

5.  Prenez des compléments alimentaire

Une cure de gélules capillaires peut booster leur pousse, mais aussi leur diamètre, à condition de la suivre pendant au moins trois mois.
Ces capsules contiennent des éléments nutritionnels comme des vitamines B et E, du sélénium, du zinc, des acides aminés chargés de nourrir et de protéger la fibre capillaire.
Et quand la microcirculation au niveau du cuir chevelu est améliorée, l’assimilation des nutriments se fait mieux au niveau des bulbes. Mieux nourris à la racine, les cheveux sont plus denses, plus résistants, ils ont un cycle de vie plus long.

L’astuce en plus: Mangez des germes de blé, ils sont très riches en vitamines du groupe B. Choisissez-les sous forme de paillettes que vous saupoudrerez au quotidien sur les salades et les soupes.

6. Donnez du gonflant

La mousse volumatrice apporte de la densité aux cheveux qui manquent de « tenue ». Son secret tient à des polymères gainants qui garantissent un bon maintien toute la journée.
Après l’étape du préséchage, appliquez l’équivalent d’une noisette de produit en massant bien les racines pour les décoller et séchez tête en bas.

L’astuce en plus: À moins de vouloir une coiffure très lissée n’utilisez pas de gel, de cire ou de brillantine: ces produits aplatissent la chevelure.

7.  Stop à la pluie, au stress…

La pluie et les chapeaux qui plaquent les cheveux. Le stress, responsable de chute occasionnelle, mais en pratiquant une activité relaxante comme le yoga, on peut le réduire.
Limitez également le contact avec l’eau chlorée des piscines, car elle fragilise les cheveux fins. Lavez-les tout de suite après le dernier plongeon. Enfin, adoptez le plus souvent possible la position du poirier, elle crée un afflux sanguin, qui améliore la microcirculation locale, donc la croissance du cheveu.

L’astuce en plus : Une bonne habitude à prendre si vos cheveux manquent de panache: faire un massage à base d’huiles essentielles tonifiantes (laurier, ylang-ylang, sauge sclarée, cèdre de l’Atlas) qui oxygènent et fortifient le cuir chevelu.

8. Gagnez de la profondeur

Une bonne coloration crée un effet d’optique qui donne du volume. Pour cela, rien de mieux qu’une base un peu plus foncée que votre couleur naturelle, sur laquelle un balayage peut éclaircir quelques mèches en surface, en évitant les pointes. Elles ne doivent pas être trop claires, sous peine de faire paraître les cheveux encore plus fins et transparents.
S’ils sont très fins, donc fragiles, une coloration d’oxydation n’est pas recommandée. Préférez dans ce cas un ton sur ton, qui aura les mêmes résultats, sans agresser la chevelure.

L’astuce en plus : Les coiffeurs le savent bien: le processus chimique d’une coloration fait gonfler le cheveu, qui paraît du coup plus épais. Raison de plus pour ne plus hésiter.

9. Fixez-le!

Après avoir froissé les racines, enroulez les mèches du dessus autour de rouleaux (six en tout), et séchez doucement pour imprimer un joli mouvement. Ensuite, vaporisez un nuage de laque pour fixer (cela permet aussi d’éliminer l’électricité statique). Si vos cheveux sont très courts, vous pouvez leur donner du corps avec une pâte coiffante à base d’argile.

L’astuce en plus: Si vous n’avez pas le temps de vous laver les cheveux mais qu’ils sont sales et sans volume, utilisez sans remords un shampooing sec en spray. En quelques pulvérisations (attention, il ne faut pas en vaporiser trop !), ce type de produit assainit la chevelure et lui donne du gonflant

10. Adoptez une coupe ajustée

Ils ne doivent jamais descendre sous les épaules. L’idéal: soit un carré un peu plongeant, descendant à mi-cou, soit une coupe courte. Il s’agit, pour le coiffeur, de maintenir un bon équilibre entre la forme de votre visage et la longueur. Sur cheveux raides, éviter les dégradés qui enlèvent de la matière.
Sur une chevelure clairsemée, piqueter aux pointes pour donner du volume près de la racine. Sur une chevelure frisée, un dégradé est possible.

La frange n’est pas recommandée, à moins d’opter pour une version courte façon Amélie Poulain. Dans tous les cas, votre coupe doit être rectifiée toutes les six à huit semaines.

L’astuce en plus : Une coupe à sec permet de ne pas avoir de mauvaise surprise au séchage…

Top Santé