love

Ses vertus écologiques associées à son légendaire froissé chic, font du lin une matière indispensable en déco qui s’impose désormais durablement de la chambre au salon en passant par la salle de bains.

Authentique, durable et écologiquement correct, le lin pare nos intérieurs de mille vertus. S’il séduit par cycles depuis de nombreuses années, il semble désormais s’installer de manière pérenne. Et pour cause. On connaît souvent ses qualités thermorégulatrices, absorbantes et respirantes qui font de lui un allié de choix notamment pour le linge de lit. Été comme hiver, il garantit un véritable confort de sommeil. En revanche, on sait moins qu’il est également hypoallergénique, antibactérien et produit près de chez nous. L’Europe assure 80% de la production mondiale de lin. Une culture locale et écologique puisqu’elle ne nécessite que peu d’eau, peu d’engrais et pousse sans OGM. Mieux, le lin européen retient chaque année 250.000 tonnes de carbone.

Des serviettes à l’industrie automobile

Des arguments de poids et autant de bonnes raisons de l’adopter durablement dans son intérieur, en plus de son style inimitable qui apporte une touche cosy mais sophistiquée. Nappes, serviettes, canapés, rideaux et même lampes, le lin drape son froissé chic avec aisance dans toutes les pièces. Ce n’est pas tout, grâce à ses fibres très longues, il ne peluche pas, et est ultra-résistant. Un atout non négligeable pour un tissu d’ameublement, et une qualité qui lui a ouvert d’autres débouchés plus confidentiels. Ainsi on l’utilise de plus en plus sous forme de matériaux composites comme alternative à la fibre de verre dans l’éco-construction, l’industrie automobile et les articles de sport. Il permettrait notamment de réduire les traumatismes musculaires. De nouveaux usages que le designer Philippe Nigro a choisi d’explorer pour l’exposition Ultra-lin en créant la chaise Field en composite de lin. Signe que nos intérieurs n’ont pas fini d’explorer toutes les possibilités de cette fibre étonnante.

Shopping : le lin dans tous ses états

deco1

deco2

deco3

deco4

deco5

deco6

deco7

deco8

deco9

deco10

deco11

deco12

deco13

deco14

deco15

deco16

deco17

deco18

deco19

deco20

Source: http://madame.lefigaro.fr/