1. Combattre les dents sensibles

Vous avez les dents sensibles au chaud ou au froid, à l’acidité, au sucré? Vous souffrez sans doute d’hypersensibilité dentaire. « Les causes les plus courantes sont le déchaussement des dents lié à un brossage trop vigoureux, une alimentation trop acide et le grincement des dents », explique Jason Pang, médecin et dentiste à la clinique Cosmic Smile Dental, à Sydney, Australie.

« La surface des dents peut devenir très sensible, ce qui a pour effet d’exposer la couche interne des dents. Donc, vous devez agir en conséquence aussitôt que vous ressentez des douleurs vives de courtes durées. Si vous ressentez plutôt une douleur sourde permanente, vous avez alors probablement besoin d’un traitement plus approfondi puisqu’il s’agit probablement d’une hypersensibilité causée par des dents cariées ».

Ce qu’il faut savoir
Il est préférable de consulter votre dentiste plutôt que de tenter de régler le problème vous-même. Si votre hypersensibilité est importante, vous aurez peut-être besoin d’un traitement chirurgical au fluor pour protéger vos dents contre les substances acides.

Conseils d’experts
« Éviter de siroter les boissons gazeuses et limitez leur consommation, si possible. Cependant, si vous consommez des boissons pour sportifs, par exemple, prenez l’habitude de les boire d’un trait et de prendre ensuite un verre d’eau. Et pour augmenter le pH de votre bouche, mâcher de la gomme sans sucre », recommande le dentiste. Il suggère aussi d’éviter de prendre de la vitamine C sous forme de gomme à mâcher, car cela peut affaiblir l’émail des dents; consommez-la plutôt sous forme de comprimés.

2. Avoir les dents blanches

« Le café, le thé et le vin rouge sont des aliments qui tachent les dents, c’est bien connu, dit-il. Mais la cigarette est le plus grand coupable. La prise de certains médicaments peut aussi décolorer les dents, quoique rare ».

Ce qu’il faut savoir
Si vous souhaitez avoir des dents plus blanches, sachez que les produits disponibles dans les supermarchés sont peu efficaces, car ils ne contiennent qu’une faible concentration d’agents actifs. De plus, avant de faire le travail vous-même, vous devriez passer chez votre dentiste pour un nettoyage en règle.

Le traitement en clinique coûte plus cher, mais il donne des résultats. Vos dents paraîtront plus blanches et plus brillantes au bout d’une heure de traitement. « Le Zoom 3 et le Sapphire, par exemple, sont des traitements efficaces et sans danger, affirme le dentiste. Le seul effet secondaire se traduit par une sensibilité légère durant le traitement et peut se prolonger temporairement (24 heures au plus) ».

« Les trousses professionnelles sont également très efficaces et leur prix abordable. Si vous employez durant deux semaines les gouttières dentaires fournies, à raison de deux heures par jour, et que vous assurez le suivi du traitement avec les produits appropriés, vous devriez obtenir d’excellents résultats ».

Conseils d’experts
« Le traitement en clinique devrait vous permettre d’avoir des dents plus blanches de cinq à huit teintes durant 12 à 18 mois, explique le Dr Pang. Cependant, si vous faites le suivi du traitement tous les 6 mois, à l’aide d’une trousse professionnelle fournie par votre dentiste, vous ne devriez plus jamais avoir besoin d’un blanchiment en clinique ».

Selon lui, environ 50 % de ses nouveaux clients optent pour un traitement blanchissant. « Le blanchiment de dents a connu une forte hausse de popularité au cours des dix dernières années et de plus en plus de gens y ont recours, dit-il. N’oubliez pas que si vous optez pour un blanchiment, vous devez faire nettoyer vos dents au préalable et vous assurer qu’elles sont en bonne santé ».

« Assurez-vous de suivre scrupuleusement les instructions de votre dentiste après le blanchiment en clinique, ajoute-t-il. Les dents pouvant se tacher plus facilement durant les deux semaines suivant le traitement, vous devez, par exemple, vous abstenir de consommer des aliments très colorés ou des boissons comme du jus de betterave ou de framboise. Après cette période, vous pourrez, sans risque, reprendre vos habitudes ».

3. Une visite chez le dentiste vous angoisse? Voici quelques conseils pour vous aider à vaincre votre peur :


1. Parlez-en à votre dentiste
Il est important de savoir ce qui vous fait peur d’une visite chez le dentiste. Est-ce le bruit que fait un instrument? La piqûre peut-être? Pour le découvrir, vous devez en parler avec votre dentiste. « La plupart des gens ne savent pas qu’ils peuvent demander à ce que l’on fasse le nécessaire pour qu’ils se sentent à l’aise et moins anxieux sur la chaise du dentiste », révèle Lisa Heaton, psychologue clinicienne. Outre les anesthésiques topiques employés pour calmer les patients très nerveux, les dentistes peuvent recourir à un médicament ou à l’oxyde d’azote (gaz hilarant). Vous pouvez aussi utiliser un lecteur de musique pour assourdir le bruit des instruments ou informer le dentiste qu’un signe de la main signifie une pause.

2. Allez jusqu’au bout de votre démarche
Votre crainte s’explique peut-être par les histoires que vous a racontées votre père au sujet de ses visites chez le dentiste lorsqu’il était jeune. À force de les entendre et de les ressasser, vous avez peut-être fini par créer une phobie du dentiste. « Les phobies peuvent naître après avoir vécu des expériences particulières, mais aussi après avoir entendu celles des autres », explique Mark Watling, médecin et auteur de livre Overcoming Medical Phobias.

3. Faites de petits gestes
Vous êtes vraiment terrifié à l’idée d’aller chez le dentiste? Pourquoi ne pas procéder par étape? Vous pourriez, par exemple, prendre un premier rendez-vous pour vous mettre à l’aise sur la chaise du dentiste, sans plus. Votre deuxième visite concernerait un nettoyage seulement, et ainsi de suite. Ces petits gestes peuvent vous aider à apprivoiser vos craintes.

4. Visite régulières chez le dentiste

Votre dentiste vous recommande deux visites par années. Votre collègue de travail, lui, s’y rend trois fois par année et votre meilleur ami, quant à lui, voit son dentiste une fois tous les ans. Comment savoir quelle est la bonne fréquence?

Selon Cliff Swanlund, médecin-dentiste, il n’y a pas de réponse unique à cette question. En fait, le nombre de visites dépend davantage de l’état de santé des gencives et de la base osseuse que de celle des dents.

« Pour les personnes n’ayant pas de problèmes de santé buccodentaire, une visite par année suffit, explique-t-il. Pour ceux qui souffrent de problèmes périodontiques, ils devraient consulter leur dentiste à tous les trois ou quatre mois, soit pour un examen soit pour un nettoyage ».

Le nettoyage fréquent en clinique permet de déloger la plaque dentaire et les débris alimentaires chez les personnes qui n’ont pas une bonne santé buccodentaire, alors qu’un brossage adéquat suffit normalement à cette tâche. La plaque entraine la croissance de bactéries nocives qui causent la périodontite ou des maladies des gencives, ce qui signifie qu’au fil du temps, les dents risquent de tomber. La cigarette, la grossesse, l’usage de la pilule, et des maladies systémiques comme le diabète peuvent augmenter les risques de maladies des gencives. Si vos gencives saignent durant le brossage, si elles sont molles, ou encore enflées ou rouges, consultez un dentiste le plus tôt possible.

En règle générale, vous devriez consulter votre dentiste une fois par année, au minimum; et plus d’une fois, si vous avez des problèmes particuliers. Vous ne voulez prendre aucun risque? Allez-y deux fois alors, ne serait-ce que pour obtenir un second avis. Selon le Dr Swanlund, utiliser la soie dentaire quotidiennement est la meilleure façon d’éviter les visites fréquentes chez le dentiste.

4. Visite régulières chez le dentiste

Votre dentiste vous recommande deux visites par années. Votre collègue de travail, lui, s’y rend trois fois par année et votre meilleur ami, quant à lui, voit son dentiste une fois tous les ans. Comment savoir quelle est la bonne fréquence?

Selon Cliff Swanlund, médecin-dentiste, il n’y a pas de réponse unique à cette question. En fait, le nombre de visites dépend davantage de l’état de santé des gencives et de la base osseuse que de celle des dents.

« Pour les personnes n’ayant pas de problèmes de santé buccodentaire, une visite par année suffit, explique-t-il. Pour ceux qui souffrent de problèmes périodontiques, ils devraient consulter leur dentiste à tous les trois ou quatre mois, soit pour un examen soit pour un nettoyage ».

Le nettoyage fréquent en clinique permet de déloger la plaque dentaire et les débris alimentaires chez les personnes qui n’ont pas une bonne santé buccodentaire, alors qu’un brossage adéquat suffit normalement à cette tâche. La plaque entraine la croissance de bactéries nocives qui causent la périodontite ou des maladies des gencives, ce qui signifie qu’au fil du temps, les dents risquent de tomber. La cigarette, la grossesse, l’usage de la pilule, et des maladies systémiques comme le diabète peuvent augmenter les risques de maladies des gencives. Si vos gencives saignent durant le brossage, si elles sont molles, ou encore enflées ou rouges, consultez un dentiste le plus tôt possible.

En règle générale, vous devriez consulter votre dentiste une fois par année, au minimum; et plus d’une fois, si vous avez des problèmes particuliers. Vous ne voulez prendre aucun risque? Allez-y deux fois alors, ne serait-ce que pour obtenir un second avis. Selon le Dr Swanlund, utiliser la soie dentaire quotidiennement est la meilleure façon d’éviter les visites fréquentes chez le dentiste.

Source: http://selection.readersdigest.ca