mur-sols

Quel type de carrelage choisir ? Et pour quelle pièce ? Comment se repérer au niveau des normes ? Comment entretenir son carrelage ? Le point afin de choisir le carrelage le plus adapté.

Différents carrelages sur le marché
Il y a plusieurs catégories de carrelage. Pour les revêtements intérieurs exclusivement, il existe la terre cuite non traitée ou la faïence. Nombreux sont les carrelages qui sont adaptés à l’intérieur et à l’extérieur : le grès émaillé, le grès étiré, le grès cérame émaillé, la plaque de verre et la pierre naturelle. Le grès cérame est plutôt destiné aux revêtements extérieurs. Localement – mais on les retrouve aussi dans toute la France -, la terre cuite de Toulouse et la pierre de Bourgogne sont de beaux produits, adaptés à l’intérieur et l’extérieur. La tendance est aussi aux grands formats, aux carreaux à bords rectifiés qui permettent une pose sans joint et aux carreaux de ciment qui font leur grand retour en déco.

Si l’on souhaite avoir du choix et un carrelage de qualité, mieux vaut éviter les grandes surfaces généralistes et privilégier plutôt les enseignes spécialisées où les vendeurs sont plus aptes à renseigner, du fait de leurs connaissances techniques. Certaines marques moyen-haut de gamme proposent en général de belles sélections en restant abordables. En termes de prix, il faut compter entre 5 euros le m² et cela peut monter jusqu’à 150 euros le m² hors taxes.

Les critères à prendre en compte
Le choix d’un carrelage se fait en fonction des locaux, du lieu qui va être carrelé ainsi que de son usage. Il faut donc déterminer si c’est un milieu agressif ou pas pour le carrelage. Ensuite, il y a des normes qui permettent de se repérer. En ce qui concerne le carrelage traditionnel, le consommateur peut se repérer grâce à la norme internationale PEI (Porcelain Email Institute) qui permet de classer les carreaux émaillés en 5 groupes de résistance à l’abrasion (PI à PV). Par exemple, un habitat classique correspond à PII donc à une abrasion moyenne-basse. Avec cette norme, le fabricant déclare lui-même à quelle catégorie appartient son carrelage.

La norme UPEC, quant à elle, est beaucoup plus courante, elle est contrôlée par un organisme officiel. Elle prend en compte la résistance à l’usure, au marquage du mobilier, à l’eau et à l’entretien. C’est en quelque sorte un classement de durabilité. Elle s’échelonne de U2S (entrée, couloir) à U4 (galerie marchande, salle d’attente).

Quelques conseils et astuces
Lors de l’achat, choisir plutôt des carreaux moyens de format 30 cm x 30 cm. Les carreaux moyens facilitent la pose, surtout si le support n’est pas droit. Une fois le carrelage chez soi, on se pose la question de l’entretien. Surtout, ne pas acheter de produits à base de cire car même s’ils font briller le sol, les couches de cire ont tendance à se superposer et finissent par encrasser les carreaux et les joints. Mieux vaut laver le carrelage avec de l’eau tiède et un peu d’eau de Javel pour désinfecter ou choisir du savon noir.

Source: http://deco.journaldesfemmes.com/