Plus de 7 femmes enceintes sur 10 souffrent de nausées à des degrés divers, révèle une étude réalisée par l’Ifop pour le laboratoire Maternov. Si aucun remède miracle n’existe, des astuces permettent de diminuer leur ampleur.

1. NAUSÉES : LES PETITS GESTES QUI SOULAGENT

De la 3ème à la 16ème semaine de grossesse environ, un mal au cœur parfois accompagné de vomissements mine vos matinées, parfois même toute votre journée. L’origine de ce mal bien connu reste encore floue. Les chercheurs avancent des causes hormonales, digestives mais aussi psychologiques. L’odorat particulièrement développé de la femme enceinte pourrait aussi être responsable.

Heureusement, de petits gestes permettent d’améliorer la situation.
– Mangez avant de poser le pied par terre le matin : une biscotte par exemple.
– Fractionnez vos repas en avalant de petites quantités, toutes les trois heures environ : votre estomac ne doit jamais être vide… ni trop plein.
– Évitez de compliquer la digestion avec des aliments gras, épicés, vinaigrés ou qui fermentent (choux, haricots…).
– Privilégiez les aliments riches en hydrates de carbone : toast, banane, müesli, céréales complètes, pâtes…
– Bannissez les mets qui écoeurent d’emblée : c’est souvent le cas du café ou de la viande mais vous identifierez facilement vos ennemis !
– Aérez fréquemment les pièces.
– Dormez suffisamment : la fatigue augmente les nausées.
– Fuyez les odeurs qui dérangent : parfums, cosmétiques, aliments (évitez aussi de faire la cuisine !)

2. ET SI LES NAUSÉES PERSISTENT…

Parmi les astuces les plus courantes contre les nausées de la grossesse, qu’on s’échange entre copines :
– Boire un grand verre d’eau additionnée de jus de citron au réveil.
– Consommer du gingembre sous forme de thé, épluché ou en gélule.
– Grignoter des fruits ou des crudités.
– Boire du coca ou de l’eau gazeuse.
– Sucer des bonbons acidulés.

Si les nausées persistent, certains médicaments (obligatoirement prescrits par votre médecin) peuvent atténuer les nausées et les vomissements.
L’homéopathie a parfois des effets bénéfiques et des séances d’acupuncture peuvent aussi vous aider.
Mais si la situation devient grave (perte de poids importante et/ou déshydratation), le médecin peut préconiser une hospitalisation.