Pourquoi ne pas profiter de la fête des Mères pour améliorer ses relations avec belle-maman… et l’inciter, si besoin, à moins s’immiscer dans votre quotidien ?

1. Mais oui, elle compte… à vos yeux !

Lui souhaiter sa fête et son anniversaire, c’est bien. Lui téléphoner régulièrement, c’est mieux, surtout si elle est du genre à appeler trois fois par jour.
C’est l’occasion de lui couper l’herbe sous le pied en prenant de ses nouvelles avant qu’elle ne passe un coup de fil, mais aussi de lui donner le sentiment qu’on ne l’oublie pas.

Un moyen efficace de l’impliquer dans la vie familiale : lui confier les enfants de temps en temps.
On n’apprécie pas ses méthodes d’éducation ?
Peu importe, c’est ponctuel. Et si on n’a pas encore de bambins, rappelons-lui qu’elle fera une parfaite grand-mère.
Elle devrait aimer…

2. Chéri, si tu coupais le cordon ?

Si le rapport entre belle-maman et notre cher et tendre est trop fusionnel et qu’elle est une pro du chantage affectif, c’est à lui de couper le cordon ombilical afin de se « libérer de son joug ».
Il n’ose pas refuser le prochain déjeuner dominical ? On l’aide à se responsabiliser en lui donnant le choix entre dire non ou y aller tout seul. Dans ce cas, il peut lui dire : «Je me sens un peu coupable, mais je ne viendrai pas dimanche prochain.» Yves-Alexandre ­Thalmann, psychologue et spécialiste en développement personnel, conseille «d’accepter de vivre les sentiments de culpabilité plutôt que de les éviter à tout prix. Cela enlève une prise aux personnes essayant de nous manipuler».

3. A chacune sa place
Jamais de dispute avec votre chéri devant elle, surtout si les rapports sont difficiles.
En affichant l’image d’un couple uni, on se sent plus forte pour se positionner comme la première femme de sa vie.

Et même si la situation familiale peut évoluer, il est fondamental de reconnaître qu’elle est (pour toujours) «sa» maman et, éventuellement, «la» mamie des enfants.
Pour notre spécialiste, «accepter l’autre, ce n’est pas abandonner ses propres valeurs, mais les mettre de côté momentanément».