lampe

Pour transformer un balustre en un pied de lampe simple et élégant, rien ne vaut une patine à faire soi-même. Découvrez comment faire votre patine en huit étapes pour un résultat de pro.

materiel

Le matériel nécessaire
Pour patiner ce balustre, il vous faut tout d’abord trois sortes de papier de verre, à grain très gros, moyen et fin.
Procurez-vous aussi trois types de pinceaux pour l’acrylique : un rond, un petit plat et un large plat.
Pensez à garder sous la main une éponge, un chiffon, de la laine d’acier n°00 et n°000, ainsi qu’une paire de ciseaux.
Achetez une sous-couche blanche pour bois et deux peintures, l’une gris clair et l’autre plus foncée.
Pour la peinture, choisissez de préférence de l’acrylique spéciale bois.
Derniers ingrédients : de l’huile de coude et un peu de patience.
Enfilez des gants : c’est parti !

La réalisation

realisaton

Etape 1 : Le ponçage

Avant toute chose, votre objet doit être propre, surtout s’il sort d’un grenier ou d’une brocante. Dépoussiérez-le et lavez-le à l’eau claire avant de le sécher. Mettez-le maintenant à nu, en le débarrassant de toute trace de vernis ou de cire. Poncez-le une première fois avec du papier de verre à très gros grain. Pliez le papier pour nettoyer recoins et rainures du bois. Une fois poncé, dépoussierez-le une nouvelle fois et repassez-le à l’eau claire. S’il reste de la poussière, cela pourrait teinter votre peinture. Renouvelez ensuite l’opération avec du papier à grain moyen, puis après un nouveau nettoyage, avec le papier à grain fin. Nettoyez le balustre une dernière fois : il est prêt.

poncage

Etape 2 : la mise en blanc

Munissez-vous du pinceau rond pour appliquer l’apprêt, qui est toujours blanc. Là encore, veillez à passer cette base partout, y compris dans les creux et les reliefs. Prenez votre temps : il faut que votre balustre soit entièrement recouvert mais sans en mettre trop pour ne pas que ça coule ! Laissez sécher ensuite entre trois et cinq heures, à température ambiante.

etp3

Etape 3 : passer la laine d’acier

Une fois que la sous-couche est bien sèche, il vous faut à nouveau poncer. Cette fois, utilisez la laine d’acier. C’est l’équivalent du papier de verre mais en beaucoup plus fin. Cela va permettre d’atténuer les traces de coups de pinceaux et de bien préparer le support pour la peinture. Attention, n’oubliez pas de vous munir de gants pour cette étape, et même d’un masque si vous en avez un. Au risque d’innahaler des COV (composants organiques volatils), néfastes pour votre santé. Terminez en donnant un coup de chiffon propre.

etp4

Etape 4 : appliquer la peinture claire

Place à la couleur ! A l’aide du grand pinceau plat, appliquez la peinture gris clair sur l’ensemble du balustre. Pour les finitions et les reliefs, utilisez le plus petit pinceau plat. Rien de bien compliqué : veillez juste à ce que la couche de peinture soit uniforme et qu’il n’y ait pas de goutte. Rincez les pinceaux à l’eau claire et froide avec du savon de Marseille. Laissez sécher entre 24 et 48 heures pour que la peinture s’imprègne bien.

etp5

Etape 5 : peindre les reliefs

Occupez-vous maintenant des reliefs. Toujours au petit pinceau, appliquez la peinture plus foncée sur tout ce qui est en relief. Cela va permettre de leur donner de la densité, de les mettre en valeur en jouant la carte du contraste. Rincez ensuite vos pinceaux et armez-vous une nouvelle fois de patience : il faut laisser sécher cette nouvelle couche de peinture entre 24 et 48 heures.

etp6

Etape 6 : frotter les reliefs

Attention, étape décisive ! Avec la laine d’acier, frottez les reliefs en suivant les motifs pour dénuder le bois par endroit. Vous allez ainsi laisser apparaître des angles et des zones plus ou moins blanches. Frottez plus ou moins fort selon le degré de vieillissement que vous voulez donner à votre objet. Sur les zones sans motif, passez légèrement la laine d’acier n°00 pour laisser affleurer la couche de peinture blanche. L’effet vieilli se remarque immédiatement : le résultat est doux et brillant, comme patiné par le temps.

etp7

Etape 7 : Vieillir à la peinture diluée

Si vous voulez encore accentuer l’effet vieilli ou foncer votre balustre, diluez un peu de votre peinture foncée dans de l’eau. Badigeonnez-en largement votre objet au pinceau avant de l’essuyer immédiatement avec un chiffon. Pas de panique ! Cela va laisser des traces grisâtres mais c’est justement l’effet recherché. Cela va éviter à votre balustre d’avoir cet aspect neuf, « qui vient d’être fait ». Renouvelez cette opération jusqu’à obtenir le résultat que vous souhaitez. Ne comptez pas votre temps : plus un meuble sera travaillé, plus votre meuble aura un aspect vieilli soigné.

etp8

Etape 8 : écailler les arêtes

Dernière étape pour donner à votre balustre un petit air de « vécu » : frottez les arêtes saillantes au papier de verre à grain fin. N’hésitez pas à bien appuyer avec le doigt pour réellement écailler la peinture et laisser apparaître le bois. Touche finale, repassez de la laine d’acier n°000 sur tout votre objet pour un effet lustré. C’est terminé !

resultats

Le résultat

En suivant cette technique de base, vous arriverez à un beau fini vieilli. Libre à vous ensuite, de jouer sur les couleurs, en multipliant les couches de peinture et les égrenages. Il n’est pas rare que les professionnels passent de nombreuses couches de peintures pour créer les nuances souhaitées. Vous pouvez aussi tenter de nouvelles techniques, en essuyant la peinture au chiffon ou au papier, entre autres, pour créer des effets. Les pros vous le diront : les patines, c’est des années de tâtonnements ! Ensuite, tout est question de goût : votre balustre peut rester en déco ou être transformé en un tour de main en un pied de lampe, avec un petit montage électrique.

bois

Source: http://deco.journaldesfemmes.com/