Les mots forment l’une des armes les plus redoutables en amour. Il n’est pourtant pas si facile de les utiliser. Car souvent, il y a cette chose indéfinissable qui nous bloque…

La peur de se livrer

Malgré une forte envie d’avouer son amour, on se retrouve souvent bloqué. Par quoi ? C’est là la question. Selon les spécialistes en psychologie, plusieurs facteurs peuvent être sources de ce blocage. Il est notamment courant que les personnes ayant vécu une enfance malheureuse, ou ayant grandi dans un environnement affectif insuffisant, soient sujettes à des soucis d’expression de sentiments. Le cadre émotionnel de l’enfance a un impact important sur le comportement futur de la personne, vis-à-vis de son entourage. Si le sujet a grandi dans une atmosphère où l’on exprime librement ses sentiments, il sera automatiquement à l’aise avec les déclarations d’amour. Dans le cas contraire, il pourrait se retrouver gêné, n’ayant pas l’habitude de s’ouvrir aux autres.

Un conflit intérieur

Lorsque l’envie est écrasée par la peur, c’est qu’il y a un certain manque de confiance. La volonté est bien là, les mots sont au bout des lèvres et pourtant, rien n’en sort. Il s’agit bien d’un degré de confiance insuffisant. La seule question est de connaître sa véritable source. Crainte d’être rejeté, d’être jugé, ou encore d’être ignoré, il est souvent difficile de se lancer lorsque l’on n’a pas une entière confiance en l’autre. Souvent, l’on se trouve alors des excuses, on met au point diverses stratégies, pour obtenir une garantie de la part du partenaire. La plupart du temps, il ne s’agit pourtant pas de l’autre, mais de soi-même. Une histoire dans le passé, des larmes versées, la peur prend place inconsciemment en soi, générant automatiquement un blocage.

Apprendre à avoir confiance

Qu’il s’agisse de faire confiance à son partenaire ou d’avoir confiance en soi, il est souvent question d’estime. La confiance commence en effet par une appréciation. Prendre le temps d’apprécier l’autre, mais surtout de s’apprécier soi-même, voilà une des clés pour déverrouiller la porte. Si l’on a encore peur des réactions de son partenaire, c’est que le climat de confiance n’est pas encore réellement instauré. L’élaboration d’une liste, où seront mentionnés tous les points négatifs et positifs de la personne concernée, pourrait aider à faciliter l’approche. Dans le cas où il s’agirait d’une blessure ancienne, il serait bénéfique de prendre un peu de recul. Se retrouver avec soi-même reste l’un des moyens les plus efficaces pour accéder à un sentiment de paix. Une fois le conflit réglé, l’expression des sentiments se fera beaucoup plus facilement.

Source: feminimix.com