Conflits en famille avec le partenaire, comment les gérer ?

Que peut-on entendre par conflit :

Etymologiquement, le terme conflit vient du terme latin ‘’conflictus’’ dérivé lui aussi d’un autre terme latin ‘’confligo’’ qui veut dire heurter, de la même famille terminologique latine, on trouve le terme ‘’conflictatio’’ qui signifiât en premier l’action de heurter contre et en second la querelle, la dispute et l’action de lutter contre.

Déjà, à une époque lointaine de l’histoire, dans l’usage des primitives du terme conflit on lui attribua deux significations : l’une se rapportant à une sphère idéationnelle et conceptuelle et l’autre à une sphère physique, concrète et matérielle.
Dans le langage courant, le terme conflit est utilisé pour exprimer une opposition entre deux protagonistes ou deux entités (personnes, groupes, pays ou sociétés …), bien entendu dans ce contexte on parle des conflits interpersonnels, opposant les deux partenaires du couple constituant une famille.

Condition fondamentale de l’apparition d’un conflit :

Afin de dégager la condition fondamentale de l’apparition d’un conflit, il fallait voir en quoi sont identiques les diverses situations de conflits, qu’il soit conflit intra-individuel ou interindividuel, conflit de groupe ou conflit social, tout état de conflit suppose l’existence d’une opposition entre deux éléments. Cette opposition sous-tend un état de tension maintenue par la coexistence de deux forces incompatibles tel que l’action de l’une nécessite la non action de l’autre et inversement.
Donc l’établissement d’un conflit dans n’importe quelle contexte est né de la coexistence de deux forces opposées, incompatibles et inconciliables qui sont génératrices d’une tension qui demande avec insistance à être déchargée et ceci à travers une dynamique permettant l’élimination ou la mise à l’écart de l’un des pôles de l’antagonisme en présence dans la situation de conflit.

Dans la famille même les disputes ça se gère !

Inutile de se faire des illusions, même dans les familles les plus stables les frictions et les disputes peuvent parfois éclater, c’est des manifestations tout à fait normales inhérentes à la vie en commun. Même, faisant partie d’une même famille, les individus sont en tout instant différents de par leurs expériences, leurs intérêts, leurs points de vue, leurs idées,… De ces différences, naissent des conflits qui restent à l’état latent jusqu’à se manifester sous formes de frictions, disputes et querelles parfois nuisibles à l’équilibre de la vie familiale et toujours assez couteuses sur le plan affectif pour tous les membres de la famille concernée et plus particulièrement pour les deux protagonistes du conflit.
Tout conflit latent cherchera à se manifester à moins qu’il soit désamorcé au moyen du dialogue, de la compréhension mutuelle et de l’empathie.

En effet, l’instauration du dialogue, du sens de l’empathie et de la compréhension mutuelle comme règles de fonctionnement au sein de sa famille, c’est instaurer une véritable mode de gestion des disputes qui ne sont que la manifestation des conflits latents nécessairement existant entre les différents membres de la famille et plus particulièrement entre les partenaires.
Pratique de la gestion des conflits avec votre partenaire :

Inutile de s’en inquiété, les frictions dans la vie d’un couple sont tout à fait de l’ordre du normal. Elles sont les manifestations naturelles des conflits latents existants entre deux individus différents (même s’il s’agit de vrais jumeaux !).C’est à chacun de prendre conscience et au moment opportun du besoin de mettre en place ce mode de gestion des conflits entre partenaires pour ne pas laisser la situation s’envenimer au point de menacer la vie du couple et aboutir à la rupture.

- Etre à l’écoute de vôtre partenaire et surtout ‘’mettez vous à sa place’’ :
Sachez que si votre partenaire vous manifeste de l’opposition sur certains points ce n’est point pour vous déplaire mais que cela revient à son coté quelque part différent de vous. En même temps rappelez vous que ce qui vous unisse est bien plus que ce qui vous différencie le fait que vous êtes retrouvés ensemble en est la preuve (ceux qui se ressemblent s’assemblent).Adopter à son égard une attitude d’écoute et d’empathie cela permettra de réduire la tension entre vous deux et vous permettra de mieux réfléchir pour proposer une solution réfléchie et ne pas réagir sous l’effet de l’instant imprégné d’émotivité et d’impulsivité.
Pensez toujours à une solution qui permettra à chacun de vous de se sentir gagnant.

– Adopter plutôt une attitude positive qu’une attitude critique à l’égard de vôtre partenaire :
C’est bien connu, critiquer l’autre le poussera systématiquement à se justifier et être sur la défensive chose qui ne favorise ni l’écoute mutuelle ni l’échange constructive entre les deux protagonistes pour trouver une solution qui soit gratifiante pour les deux.
– L’autre est naturellement différent de soi, c’est bien la réalité :
De nature l’autre est différent de soi, c’est une évidence même qui n’a pas besoin d’être démontrée mais surtout à s’en rappeler dans ce genre de situation, reconnaitre à l’autre qu’il est différent de soi est en lui-même un facteur qui augmente le seuil de tolérance entre les deux partenaires.
– Ne pas fuir mais plutôt réagissez rapidement dans un contexte approprié :
Inutile de fuir, ni de retarder trop la confrontation, car semble –t-il dans ce domaine le temps ne pourra pas faire son effet, bien au contraire cela pourra se compliquer d’avantage, le mieux c’est de choisir le moment opportun pour en discuter calmement dans un cadre agréable pour les deux et que chacun soit disponible pour l’autre.
– Dédramatisez les situations conflictuelles au sein de vôtre couple en s’y prenant par l’humour :
Cela ne sert à rien de se compliquer la vie, ni de la compliquer pour vôtre partenaire. Il ne s’agit pas d’engager cette proposition de méthodologie de traitement des conflits conjugaux pour des petites piques qui s’avèreront sans effet notable sur l’équilibre de votre couple et que vous parveniez tous les deux à dédramatiser et mieux encore à les transformer en des situations d’échange positive ,sachant que le meilleur moyen de dédramatisation des situations de relations interpersonnelles tendues c’est l’humour (pas la moquerie).

A retenir également que la meilleure issue pour ce type de situation c’est une solution qui repose sur vos points d’accord et votre consensus, une solution permettant à chacun de vous de se sentir gagnant, compris et accepté tel qu’il est.
Si malgré tout, les rapports au sein de votre couple demeurent fréquemment tendus et que ça communique mal entre vous deux au point de risquer de mettre en péril la vie du couple, si c’est à cette conclusion que vous parviendrez après une réflexion mature et responsable ,il faut et avant de penser rupture recourir au support de spécialistes qui vous proposeront une thérapie de couple ou une thérapie familiale pour vous aider à remettre votre relation de partenaire dans une dynamique positive et constructive.