congé-menstruel-femme-fatiguée

Les femmes doivent-elles bénéficier d’un congé menstruel ? C’est la question posée par une journaliste américaine, qui fait débat depuis quelques jours aux États-Unis. Et en France ?
En période de règles, les femmes peuvent-elles être excusées dans leur travail, sous prétexte qu’elles ont mal ? Si dans quelques pays d’Asie (Japon, Taïwan, Corée du Sud Indonésie) et en Russie, le congé menstruel existe, l’idée invoquée par la journaliste Emily Matchar, dans un article publié sur le site de The Atlantic, suscite un véritable débat aux États-Unis.

Pourquoi ? Parce que les avis divergent. D’un côté il y a les « pro », qui voient en ce congé une véritable avancée pour la condition féminine. De l’autre, il il y a les « anti », parmi lesquels la journaliste, qui perçoivent ce concept comme « sexiste » et cliché. Un journaliste travaillant à la rédaction de Forbes va jusqu’à considérer dans un article, que créer un congé menstruel aurait pour effet de creuser l’écart salarial entre les hommes et les femmes en augmentant le coût du travail féminin.

Katy Waldman, journaliste chez Slate, n’hésite pas quant à elle à tacler sa consoeur : « Si votre patron commence à vous accorder des jours de congé pendant vos règles, bientôt il pourrait engager un sorcier pour bénir votre utérus trois fois pendant la pleine lune », écrit-elle, avant de s’insurger contre cette mesure qu’elle dénonce comme clichée, faisant la part belle aux idées reçues selon lesquelles les femmes seraient faibles face à leurs hormones et leur utérus.

Source: http://www.stylistic.fr/