Cernes, poches, ridules donnent à nos traits un air fatigué dont on se passerait bien. Aujourd’hui les cosmétiques, la médecine et la chirurgie esthétiques ont fait d’incroyables progrès pour améliorer ces petits défauts qui s’impriment si vite sur cette zone du visage.

1. Cernes : quelles solutions ?
Plus ou moins foncés (hyperpigmentation), colorés (bleus, rouges, bruns), en creux ou non, avec une peau plus ou moins tonique… Quels qu’ils soient, les cernes donnent au visage un air fatigué qui s’accentue avec les excès en tous genres (stress, surmenage, tabac…). Les peaux mates méditerranéennes sont plus touchées.

La solution cosmétique
Une crème dépigmentante (vitamine C) ou agissant sur la microcirculation (vitamine K). Autre possibilité : des soins à base de rétinaldéhyde ou de dépigmentants. Toujours efficace, le maquillage plus ou moins couvrant (Avène, Vichy) est le mieux adapté aux cernes bleus et violets.

La solution médicale
Si la peau s’est affinée, le laser peut améliorer son aspect, mais la coloration sera toujours présente.
– Contre les cernes rouges, le traitement par laser vasculaire (laser KTP) marche bien, mais le résultat n’est pas durable.
– Sur les cernes bruns, un peeling dépigmentant (Amelan) peut être très efficace en deux mois de traitement.
– s’il y a une réelle perte de volume, les injections d’acide hyaluronique déposées au contact de l’os permettent de combler le creux. Le résultat dure environ trois ans. La microlipostructure – injection de graisse prélevée superficiellement autour du nombril – nécessite une hospitalisation. Le résultat est définitif et estompe aussi la coloration du cerne, car la graisse de couleur blanche diminue la transparence de la peau.

Attention ! Cette zone du visage est particulièrement vulnérable. Seul un spécialiste expérimenté est habilité à injecter ou à faire des séances de laser sur les cernes

2. Mes yeux sont secs : la faute à la clim ?
Les systèmes de chauffage et de climatisation des immeubles sont en cause. Et, devant un écran d’ordinateur, les yeux sont très écarquillés, ce qui entraîne une sécheresse accrue. Celle-ci peut être aussi due à des verres inadaptés, une mauvaise correction ou un défaut visuel nécessitant une rééducation orthoptique.

Le bon réflexe
Cligner régulièrement des yeux pour les humidifier et faire des pauses. Vous pouvez mettre des larmes artificielles, ce qui les fera aussi briller…

3. Rides : les atténuer entre les sourcils, c’est possible ?
Appelées rides du lion, elles donnent au visage un air sévère ou courroucé. Certains troubles de la vue peuvent provoquer un froncement quasi permanent des sourcils, ce qui favorise à la longue l’apparition de ces stries

La solution cosmétique
Masser la zone quotidiennement avec un soin contour des yeux, de la base du nez en remontant vers le front. Cela permet de détendre la peau, mais aussi de bien l’hydrater. Malheureusement, ce geste ne permet pas de supprimer les rides et ­ridules déjà installées.

La solution médicale
Il faut combiner des injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique. La première, très légère, est destinée à bloquer le muscle sous-jacent, la seconde va combler la ride et traiter la cassure.

4. Rides de la patte-d’oie : comment les effacer ?
Ces stries apparaissent dès la trentaine au coin externe des yeux et sont dues aux contractions régulières des muscles autour des yeux.

La solution cosmétique
Appliquer dès la trentaine un soin contour des yeux matin et soir, et se protéger du soleil avec un indice de protection élevé. Efficace lorsque les rides et ridules sont installées : des peelings à l’acide glycolique. Ils se pratiquent chez le dermatologue et à la maison en entretien (Mene & Moy, neostrata…), sur prescription médicale.

La solution médicale
Les injections de toxine botulique (Botox®) sont efficaces sur cette zone. En anesthésiant le muscle, ce produit va diminuer les ridules, tout en préservant un aspect naturel, y compris lorsqu’on sourit. En prime, cela va remonter très légèrement la queue du sourcil.

5. Poches : comment les limiter ?
Il en existe deux types. Les unes, lipidiques (graisseuses), font saillie vers l’avant et sont associées à un relâchement de la peau. Elles peuvent être dues en partie au vieillissement cutané et sont permanentes. Les autres, lymphatiques, sont situées légèrement plus bas et liées à des troubles lymphatiques (œdème). Plus présentes au réveil, elles sont souvent héréditaires et s’accentuent avec l’âge.

La solution cosmétique
Certains soins peuvent avoir un léger effet tenseur sur la peau.

La solution médicale
Une blépharoplastie ou chirurgie des paupières (supérieures et inférieures) peut se faire en passant par l’intérieur de la paupière : on enlève la graisse sans cicatrices. S’il y a en plus un excès de peau, l’incision est réalisée à la base des cils, avec une très légère cicatrice. L’intervention peut se faire au bistouri laser, qui évite saignements et ecchymoses.

6. Cernes, poches : les bons réflexes maquillage
– Ne partagez pas votre maquillage pour les yeux. Si vous essayez un produit de démonstration, vérifiez que l’applicateur est à usage unique.
– Ne vous maquillez pas dans les transports. Un petit heurt et vous risquez de vous érafler la cornée, avec des suites plus ou moins compliquées.
– Méfiez-vous du khôl, même traditionnel. Il peut contenir des sels de métaux lourds (antimoine, plomb).
– n’utilisez pas votre maquillage en cas d’infection oculaire. Vous risqueriez de contaminer tout le produit.
– Résistez à la tentation des colorations et n’abusez pas des faux cils. Colorants et colles peuvent être très irritants pour une zone aussi fragile que la paupière.
– Refermez vos crayons ! N’oubliez pas de remettre le capuchon sur vos crayons à yeux. Vous protégerez ainsi la mine de la poussière, de l’humidité et des bactéries. Taillez-les régulièrement pour qu’ils glissent bien sur la paupière.
– Nettoyez vos pinceaux. À l’eau tiède et au savon doux pour les empêcher de contaminer vos ombres à paupières.

7. Rides sous les yeux : comment les éviter ?
Fines lorsqu’on a 35 ans, elles deviennent plus marquées avec le temps, et se transforment en vraies rides, plus encore si la peau est déshydratée.

La solution cosmétique
En prévention, utiliser matin et soir des soins contour des yeux contenant les molécules anti-âge classiques : rétinol, rétinaldéhyde, vitamine C, vitamine E… Lors d’une exposition solaire, toujours mettre une protection élevée (IP 50).

La solution médicale
En quatre ou cinq séances espacées de quelques semaines, le laser fractionné améliore la qualité de la peau. Ce laser traverse l’épiderme sans l’abîmer pour stimuler les cellules qui fabriquent le collagène et l’élastine. Plus abrasif, le laser CO2 est destiné aux rides profondes et aux peaux qui ont perdu leur élasticité. Il lisse les rides en une seule séance.

Attention ! Le laser CO2 est utilisé au bloc opératoire en association avec une chirurgie des paupières. La peau est rouge pendant dix jours.