La sauge a bien des atouts anti-âge : contre les bouffées de chaleur, la ménopause, les pertes de mémoire… et ce n’est pas tout!

1. Elle soulage les bouffées de chaleur
« La sauge produit des phyto-œstrogènes, c’est-à-dire des œstrogènes végétaux qui pourraient atténuer la baisse des œstrogènes à la ménopause responsable des bouffées de chaleur », explique Franck Dubus. La plante contient aussi de l’acide ursolique, dont l’action astringente et antiseptique régule la transpiration.

2. Elle tonifie la mémoire
En limitant l’oxydation des corps gras du système nerveux, la sauge ralentit leur détérioration et améliore ainsi la mémoire. Elle serait même, d’après certaines études, une compagne efficace dans la maladie d’Alzheimer. Cette dernière est en effet due à une baisse du taux d’acétylcholine (un neuromédiateur de la mémoire) que la sauge limite, en inhibant l’enzyme responsable de sa destruction.

3. Elle apaise les ballonnements
L’action antispasmodique de la sauge se retrouve au niveau digestif. Elle soulage les crampes d’estomac, les douleurs des règles, et joue un rôle gastroprotecteur, notamment en cas de brûlures gastriques. Côté intestin, c’est contre les ballonnements et les gaz intestinaux que la plante est la plus efficace.

4. Elle adoucit la gorge
Grâce à ses propriétés antiseptiques, la sauge freine le développement des agents infectieux et ses vertus antioxydantes limitent la réponse inflammatoire. Son pouvoir astringent réduit aussi les écoulements dus aux inflammations. « Elle renforce les défenses immunitaires de la zone touchée, complète Franck Dubus, en réveillant localement la production de globules blancs. » Dans ce cas, mieux vaut la prendre en sprays bucco-pharyngés ou utiliser son infusion en gargarisme et bain de bouche.

5. Elle calme l’herpès labial
« La sauge ne peut, à elle seule, venir à bout de ce fameux virus, convient Franck Dubus, mais associée à un autre antiviral, elle est très efficace pour résorber les lésions. » Il suffit de mélanger quelques gouttes d’huile essentielle (HE) de tea tree ou de lavande fine, à l’HE de sauge sclarée, diluez-les avec de l’huile végétale. Appliquez sur le bouton, sans oublier le pourtour : vous anticiperez ainsi la migration du virus.

6. Elle est cicatrisante
Grâce à ses vertus antiseptiques, la plante soigne les lésions bénignes de la peau (coupures après rasage, boutons, acné, etc.) et favorise l’hygiène buccale. La sauge limite le développement des bactéries responsables de la formation de la plaque dentaire et de la détérioration des gencives.
Où l’acheter ?
La sauge se trouve sous forme de gélules (poudre totale sèche ou d’extrait sec), de feuilles séchées, d’huile essentielle ou à la base de dentifrice.
En parapharmacie, magasins bio ou magasins diététiques.

7. Comment la cultiver?
Préférez la sauge officinale à la sclarée, car elle se transforme en arbrisseau au bout de 2 ans, ce qui lui offre une meilleure résistance à l’hiver. Veillez à la protéger le temps qu’elle « fasse son bois » et choisissez-lui un site ensoleillé. Cueillez ses feuilles après la Saint-Jean.
Une astuce : ne récoltez pas la sauge avec un outil en fer, car elle risque de noircir au séchage.