memoire

D’après les résultats d’une recherche publiée dans Psychological Science, votre mémoire commence à diminuer à partir de 35 ans. Aux fins de cette étude, les neuroscientifiques ont analysé 48 537 personnes âgées entre 10 à 89 ans grâce à une gamme de tests casse-tête, tous conçus pour évaluer la mémoire, l’émotion de reconnaissance, les compétences numériques et le vocabulaire.

Les chercheurs en sont venus à la conclusion qu’il faut faire travailler sa mémoire. La capacité de retenir des faits, des noms ou des numéros pendant une courte période de temps, comme retenir un numéro de téléphone dans votre tête jusqu’à ce que vous ayez l’occasion de le noter dans votre téléphone par exemple, est à son meilleur de 25 à 35 ans.

Par ailleurs, des recherches antérieures effectuées par l’un des co-auteurs de l’étude révèlent que lamémoire à court terme pour ce qui concerne les informations visuelles, telles que retenir la couleur des yeux de notre partenaire, serait au top au début de la trentaine.

« Il semblerait que pendant l’enfance, notre cerveau arrive à maturité alors que nous sommes en plein apprentissage, puis que nos capacités intellectuelles commencent à se dégrader durant l’âge adulte, ce qui nous ferait perdre la mémoire. Toutefois, cela n’explique pas pourquoi le pic de descente se situe au début de l’âge adulte plutôt que pendant la cinquantaine.

Nous ne le savons tout simplement pas », explique Joshua Hartshorne, Ph.D., co-auteur de la recherche et stagiaire postdoctoral sur le cerveau et les sciences cognitives. D’autre part, cette mémoire à long terme qui nous permet de trouver nos clés ou notre espace de stationnement fonctionne bien jusqu’à l’âge de la retraite, affirme Laura Germine, Ph. D., co-auteure et stagiaire postdoctorale en psychiatrie et en génétique du développement neurologique.

D’après d’autres recherches, les adultes s’accrochent beaucoup plus qu’avant à leur mémoire à long terme. « Bien s’alimenter, faire des Sudokus et poursuivre ces études pendant l’âge adulte sont des comportements probablement bénéfiques pour nos fonctions cognitives », précise Mme Germine.

Il est pourtant clair que plus vous entraînez votre esprit, plus il devient fort, et ce, quelque soit votre âge, soutient M. Hartshorne.En effet, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology, the American Academy of Neurology’s medical journal, la lecture régulière, l’écriture et bien d’autres activités cérébrales stimulantes peuvent garder votre esprit vif peu importe votre âge.

Les chercheurs de cette étude ont effectué des évaluations annuelles sur 294 personnes âgées. Ils ont observé les habiletés mentales concernant la mémoire, la vitesse et la perception de l’espace de chacun d’eux. Les chercheurs ont aussi demandé aux participants à quelle fréquence ils s’adonnaient à des activités telles que de la lecture, jouer aux échecs, visiter un musée ou écrire une lettre.

Les résultats de cette étude révèlent que les personnes ayant mis à l’épreuve leur esprit plus souvent avaient un taux de déclin mental plus lent ainsi qu’un niveau de fonctionnement cognitif plus élevé avant leur mort. De plus, le fait de se tenir occupé mentalement semble contrecarrer les conditions amenant le cerveau à développer la démence à corps de Lewy et la maladie d’Alzheimer.

D’autres recherches affirment qu’effectuer des activités fiscales régulièrement peut réellement changer la structure de certaines régions du cerveau. Cela permettrait ensuite à votre esprit de fonctionner plus efficacement lorsque vous vieillissez, fait savoir Robert Wilson, Ph. D., neuropsychologue et auteur principal de l’étude.

Le fait est que la majorité des personnes de plus de 80 ans souffre d’une sorte de déclin cognitif, qu’il s’agisse d’un léger ou d’un grave problème de mémoire, souligne M. Wilson. Ainsi, bien que vous ne pouvez pas arrêter votre cerveau de vieillir, vous pouvez le garder en pleine forme tout au long de vos années de vieillesse. Pour ce faire, faites les activités que vous aimez le plus souvent possible afin de garder votre cerveau alerte.

Source: http://www.santeplusmag.com/