insomnie

Besoin d’aide pour s’abandonner dans les bras de Morphée? Heureusement, il existe des options naturelles pour renouer avec un sommeil réparateur. On vous présente trois produits parmi les plus efficaces offerts sur le marché.

La melatonine

Cette hormone, qui intervient dans la régularisation du sommeil, s’avère utile en cas d’insomnie. Naturellement sécrétée par la glande pinéale (située dans le cerveau) pendant la nuit, cette substance sert à synchroniser les rythmes circadiens (jour/nuit). Autrement dit, elle informe le cerveau qu’il fait nuit et que c’est le temps de dormir. Plusieurs études cliniques ont démontré que la prise de mélatonine synthétique avant le coucher pouvait soulager certains cas d’insomnie, notamment en facilitant l’endormissement et en améliorant la qualité du sommeil.

Mode d’emploi: Sur le marché, la mélatonine se présente sous forme de suppléments à avaler ou à faire fondre sous la langue. On recommande de prendre de 3 à 10 mg de mélatonine, de 30 à 60 minutes avant le coucher. On trouve également de la mélatonine à libération tardive qui permet d’obtenir un pic de concentration plus tard dans la nuit, ce qui diminue les réveils nocturnes.

Bon à savoir
La mélatonine est efficace pour les gens dont l’horloge biologique est désynchronisée, notamment parce qu’ils occupent un emploi de soir ou de nuit ou qu’ils ont des horaires rotatifs (jour, soir et nuit).
Elle n’est pas conseillée aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Le houblon

Cette plante a un effet sédatif reconnu. Plusieurs études cliniques ont démontré l’efficacité du houblon en association à la valériane pour traiter l’insomnie. La combinaison de ces deux plantes diminuerait le temps d’endormissement, améliorerait la qualité du sommeil et réduirait la fréquence des réveils nocturnes.

Mode d’emploi: Sur le marché, on trouve le houblon sous forme d’infusion ou de teinture. Pour la tisane, on recommande d’infuser de 0,5 à 1 g de cônes séchés dans 250 ml d’eau bouillante de 5 à 10 minutes, et de boire cette infusion jusqu’à trois fois par jour. Pour la teinture, la dose conseillée est de 1 à 2 ml, trois ou quatre fois par jour, au besoin.

Bon à savoir
Certaines études affirment que la combinaison houblon-valériane est aussi efficace pour améliorer le sommeil que le sont les somnifères (benzodiazépines).
La prise de houblon occasionne moins de diminution de la vigilance et d’effets de «lendemain de veille» au lever que les somnifères.
Il n’est pas recommandé aux femmes enceintes ou qui allaitent.

La valériane

Les propriétés relaxantes et sédatives de cette plante sont connues depuis belle lurette. Elle agirait comme les benzodiazépines (des médicaments qu’on prescrit pour traiter l’insomnie) en ralentissant l’activité entre certains neurotransmetteurs. Plusieurs études ont confirmé son efficacité comme sédatif pour traiter l’insomnie passagère.

Mode d’emploi: Sur le marché, on trouve la valériane sous forme de capsules, de teinture et d’infusion. Pour les capsules, on recommande de prendre de 400 à 600 mg d’extrait normalisé (à 0,8 % d’acide valérénique ou de 1 à 1,5 % de valtrates), de 30 à 60 minutes avant le coucher. Pour la teinture, la dose usuelle est de 4 à 6 ml, de 30 à 60 minutes avant d’aller au lit. Pour la tisane, on conseille d’infuser de 2 à 3 g de racine séchée dans 150 ml d’eau bouillante de 5 à 10 minutes, et de boire cette infusion de 30 à 60 minutes avant le dodo.

Bon à savoir
Il faut parfois compter de deux à quatre semaines avant de ressentir pleinement les bienfaits de la valériane, surtout en cas d’insomnie chronique.
Contrairement aux somnifères, la prise de cette plante ne procure pas de sensation de «lendemain de veille» au lever.
Son innocuité n’est pas établie hors de tout doute pour les femmes enceintes ou qui allaitent.
La valériane est souvent associée à d’autres plantes ayant des propriétés calmantes, comme la passiflore, la mélisse et le houblon.

Source: http://www.moietcie.ca/