femme-seins

Passer d’un bonnet B à un bonnet C de façon définitive peut en effrayer plus d’une. La solution ? L’augmentation éphémère des seins par injections. Moins effrayante qu’une chirurgie définitive, on vous en dit un peu plus sur cette technique qui cartonne à New York.
Envie d’avoir des gros seins sans passer par une augmentation mammaire définitive ? Dr. Norman Rowe, chirurgien plastique l’a bien compris. Et après tout, cette peur est légitime. Il propose donc à ses clientes une solution simple : injecter dans leurs poitrines une solution saline. Le produit est ensuite censé se dissoudre naturellement puisqu’il est à base de sel et de liquide physiologique. En gros, c’est un peu la technique de ballons de baudruche remplis d’eau. Sexy !

« Nous pouvons prendre des photos et les mettre sur des ordinateurs, mais celles-ci sont parfois peu réalistes et peuvent mener à de faux espoirs« , explique le Dr. Rowe au New York Times. Une solution à tenter pour une soirée ou votre mariage ? Pourquoi pas, à moins d’avoir le compte en banque adéquat. Car il faudra débourser 3 500 dollars soit 2 660 euros, pour avoir pendant 24 heures la poitrine dont on rêve. A minuit, un peu comme Cendrillon, on devra dire bye bye à notre poitrine… ou bien, retourner voir votre chirurgien pour demander une opération définitive. Eh oui !

Ah, et on ne vous a pas dit : il n’y a eu pour le moment aucune étude scientifique de faite pour cette technique. Donc certains chirurgiens parlent de nombreux effets secondaires. En France, cette opération reste interdite car malgré un liquide naturel, il y a des risques d’attraper une nécrose du sein ou encore de voir la peau de sa poitrine se déformer. Oh bah finalement, on trouve nos seins très bien !

Source: http://www.stylistic.fr/