Avec Le Couvent des Minimes, on a pris goût année après année à la découverte d’une nouvelle cologne inspirée de la longue tradition de soin et de générosité des Franciscaines Missionnaires de Marie .

Mais cette année, ce n’est pas une mais deux nouveautés que nous dévoile la marque. Deux colognes botaniques mais chacune dans un registre différent de fraîcheur.

Hommage au jardin aromatique du Couvent des Minimes et à ses allées parfumées, L’Eau du Prieuré marie délicieusement une verveine sauvage et bienfaisante aux notes hespéridées d’orange, de citronnelle, d’écorce de citronnier et de petitgrain.

Le thym, la menthe, la sauge et le géranium apportent leur touche dynamisante sur un fond de bois de rose.

Quant à L’Eau de l’Angélus, elle célèbre ces instants de douceur lorsque retentit trois par jour, à l’aube, à midi et au crépuscule, ce carillon mélodieux qui invite au recueillement.

Un accord tendre qui repose sur un absolu de vanille, un coeur de cèdre et d’élémi et des notes héspéridées pour la fraîcheur.

Deux jolies créations qui n’ont rien à envier à leurs aînées L’Eau de Mâtines, L’Eau du Cloître ou encore

(Eau du Prieuré & Eau d’Angélus, Le Couvent des Minimes. Disponibles en exclusivité chez Marionnaud et sur www.marionnaud.fr. Vaporisateur 100ml, prix indicatif : 28,50 € chaque)

Source: http://www.beaute-addict.com