Couleur, shampoing, massages… Halte aux mauvais gestes ! Voici les conseils et les bons produits pour retrouver de beaux cheveux… en douceur.
_

La couleur
Une belle couleur chatoyante donne du peps aux cheveux. Elle leur apporte des reflets subtils, de la profondeur et du relief.

Et cela même si vous n’avez aucun cheveu blanc à camoufler. Comme un maquillage qui embellit, la couleur rejaillit sur l’éclat du teint et donne de l’intensité au regard. Si vous êtes novice en matière de coloration, préférez des produits (mousse ou gel) dont la texture se fond dans la chevelure, l’imprègne uniformément et surtout ne coule pas.
Seule contre-indication à la coloration classique : le henné.

Si vous avez effectué un henné colorant, vous devrez attendre la repousse complète des cheveux au naturel. Quant au henné neutre, il vous faudra attendre au moins une semaine pour qu’il s’estompe, avant de procéder à votre coloration chimique.

Concernant le choix de la couleur, celle-ci « doit être en harmonie avec le teint et la couleur des yeux », recommande David Merveille, coiffeur conseil chez Schwarzkopf. Si votre peau est mate, préférez les reflets chauds (dorés, cuivrés) qui mettront en valeur votre carnation, préconise-t-il.

Les peaux claires opteront pour une tonalité plus froide, cendrée (à base de bleu). « La règle d’or est d’éviter toute transformation radicale et de rester proche de sa couleur naturelle », poursuit-il.
D’une façon générale, choisissez aussi un ton plus clair, car « on a tendance à se voir plus foncé », enchaîne Christophe Robin, artisan coloriste conseil pour L’Oréal Paris.

Le shampoing
Par habitude ou pour gagner du temps, on cumule parfois les mauvais gestes qui, à la longue, ternissent les cheveux.
Le mieux est de reprendre ses basiques et de les corriger. Évitez les lavages quotidiens, qui déséquilibrent le sébum (gardien de l’équilibre).

Optez pour un shampoing de qualité, qui s’évalue au rinçage : les cheveux doivent crisser au toucher. Mais frictions, brushing, lissage les « cassent » : pour atténuer le problème, appliquez un après-shampoing démêlant sur les longueurs en évitant les racines, puis séchez à l’air libre ou en tamponnant avec une serviette. Enfin, hydratez-les avec une huile végétale, mieux assimilée par le cheveu et dont la texture favorise le massage. Laissez agir toute la nuit, la veille du shampoing.

Une bonne hydratation est un des secrets de leur force et de leur élasticité. La surface est plus lisse, ce qui lui permet de mieux renvoyer la lumière

Le massage
Considérez le cuir chevelu comme une extension de l’épiderme. C’est de lui que dépend la vitalité capillaire. Détendez-le dès que vous le pouvez, afin de stimuler la circulation sanguine et l’oxygénation des racines.
Placez la pulpe de vos doigts légèrement écartés sur votre crâne.

Effectuez des pressions fermes et circulaires ou des mouvements de va-et-vient. Vos doigts doivent rester ancrés là où ils sont posés. Insistez sur le devant de la tête et le haut du crâne, toujours plus tendus que l’arrière de la tête, « la couronne », dont la souplesse témoigne d’une bonne circulation sanguine.