Quelle méthode choisir pour des jambes impeccables et toutes douces ? Avantages et inconvénients des différentes solutions qui s’offrent à vous : le rasoir, les crèmes dépilatoires, l’épilateur électrique, la cire orientale, lépilation définitive, l’épilation laser

1. LE RASOIR ET LES CRÈMES DÉPILATOIRES

Le rasoir…
Entre le boulot et les courses, vous n’avez pas eu le temps de vous épiler pour votre rendez-vous amoureux de ce soir ? Dans l’urgence, on se rase. Parfait pour les femmes pressées ou douillettes.

Repousse ? Au bout de 24h.

Quel rasoir ? Offrez-vous un rasoir conçu spécialement pour les femmes, avec une bonne prise en main et une tête étroite pour aller partout.
La bonne technique : si vous utilisez un rasoir mécanique, mouillez bien votre peau, savonnez-la ou appliquez une mousse à raser, puis passez le rasoir de bas en haut, en prenant le temps de le nettoyer plusieurs fois sous l’eau chaude. Rincez à l’eau tiède et séchez. Avec un rasoir électrique, la méthode est simple : on le branche et on le passe sur les jambes. Après rasage, si vous êtes rouge, appliquez de la Biafine®.

Inconvénients : le poil repousse rapidement, plus épais, plus dru. Pour le visage, le rasage est à proscrire. Pour le maillot, la repousse est parfois désagréable : démangeaisons et petits points rouges disgracieux.

… et les crèmes dépilatoires
Le soleil brille, vous allez enfin pouvoir inaugurer votre petite robe d’été. Indolore et efficace, la crème dépilatoire est une solution rapide pour épiler jambes, aisselles et maillot Recommandé pour les douillettes et les maladroites.

Repousse ? Au bout de 3 à 4 jours.

Crème ou mousse ? De nombreux produits dépilatoires existent dans le commerce. Les mousses sont plus pratiques pour épiler l’arrière des jambes. Les crèmes, plus couvrantes, sont plus efficaces si on a une pilosité importante et plus faciles à utiliser pour le maillot.

La bonne technique : étalez la crème ou la mousse en couche épaisse. Laissez-la agir en respectant le temps de pause indiqué sur la notice. Ensuite, suivant la formule, éliminez poils et crème avec la spatule avant de passer sous la douche. Rincez à l’eau tiède. Comme pour l’épilation au rasoir, étalez éventuellement une crème apaisante type Biafine®.

Inconvénients : cette méthode est onéreuse à long terme. Elle n’est pas conseillée pour une épilation intégrale, les crèmes dépilatoires n’étant pas conçues pour être mises au contact des muqueuses.

Astuces : testez d’abord la crème sur une petite zone pour vous assurer que votre peau la supporte bien.

2. LA CIRE TIÈDE OU CHAUDE

Vous aimez avoir une peau nette, mais vous n’avez pas envie de vous épiler tous les deux jours ? La cire – tiède ou chaude – est la solution idéale : elle emprisonne les poils et permet de les supprimer facilement. A base de sucre ou de cire d’abeille, elle assure 2 à 3 semaines de tranquillité. Idéal pour les perfectionnistes.

Quelle cire ? Elle se présente sous la forme de petites billes de résine à faire fondre ou en roll-on. Facile à étaler, vendue éventuellement avec des bandes de tissu, il faut la réchauffer quelques minutes au micro-ondes ou au bain-marie. Certaines peuvent même s’utiliser à température ambiante.

La bonne technique : commencez par vérifier la température de la cire en appliquant une petite quantité sur votre peau. Appliquez-la en suivant le sens du poil, il sera ainsi mieux pris au piège. Retirez la cire en tirant dans le sens inverse des poils : grâce à la chaleur de la cire, les pores se dilatent et les poils s’arrachent facilement.

Inconvénients : la cire chaude demande un peu d’attention : elle peut être source de brûlures sérieuses. Cette méthode est contre-indiquée pour les personnes souffrant d’insuffisance veineuse ou de varices.

Astuce : ayez toujours un tube de Biafine® sous la main.

Bon à savoir : c’est la méthode employée régulièrement en institut. Si vous avez envie de vous faire chouchouter, filez chez l’esthéticienne. Elle sait préparer au mieux votre peau et arracher les poils sans les casser. A partir de 15€ les demi-jambes et 8€ pour le maillot ou les aisselles.

3. LA CIRE FROIDE

La cire froide pour les jambes (et le maillot) est quant à elle recommandée à toutes celles qui ont des problèmes circulatoires.

Quelle cire ? Cette technique est présentée sous forme de bandes de cellophane pré-imprégnées de cire froide.

La bonne technique : réchauffez la bande entre vos mains pendant quelques minutes. Lorsque la cire s’est ramollie, appliquez-la sur la zone à épiler. Passez plusieurs fois la main de haut en bas sur toute la longueur pour que la cire adhère parfaitement. Lorsque vous la retirez, faites-le d’un geste sûr et sec. Passez éventuellement ensuite un peu d’huile d’amande douce pour décoller les résidus.

Inconvénients : il faut attendre que les poils soient assez longs pour pouvoir les éliminer. D’autre part, cette méthode convient surtout aux jambes et à la bordure du maillot. Pour les aisselles, c’est trop acrobatique, à moins d’être aidée par une amie.

Astuce : les bandes de cire sont pratiques si vous partez en voyage. Légères, faciles à transporter, elles pourront vous dépanner.
Vous voulez relever le défi de l’épilation orientale et fabriquer votre propre cire ? Mettez 3 poignées de sucre en morceaux et un demi-verre d’eau dans une casserole, et faites chauffer. Quand le caramel devient brun, ajoutez-y quelques gouttes de citron et plongez cette préparation dans de l’eau froide. Formez ensuite une boule et appliquez-la sur une petite partie de votre peau. Décollez-la d’un geste sec.

4. L’ÉPILATEUR ÉLECTRIQUE

Vous aimez que vos jambes soient toujours nickel ? L’épilateur électrique a l’avantage de bien éliminer les poils, même courts. Idéal pour celles qui veulent être toujours nettes.

Repousse ? Au bout de deux à trois semaines.

Quel épilateur ? Dans ce domaine, les innovations sont pointues et disponibles en grande surface.

La bonne technique : assurez-vous que vos poils sont assez longs (entre 2 et 5mm). Prenez un bain chaud pour ramollir la peau et dilater les pores. Séchez-vous bien. Ensuite, positionnez correctement l’appareil (soit un angle de 90° entre votre peau et l’épilateur). Redressez les plus courts avec la main. Enfin, épilez la zone de haut en bas en veillant bien à ne pas exercer de pression sur l’appareil.

Inconvénients : il arrive que l’épilateur casse les poils au lieu de les arracher à la racine. Ce qui peut provoquer une repousse sous-cutanée. Pour endiguer le problème, utilisez régulièrement un gant exfoliant et faites un gommage une fois par semaine.

Bon à savoir : juste après l’épilation, il est fréquent que des petits points rouges apparaissent. Si vous avez un rendez-vous amoureux ou envie d’aller à la piscine, épilez-vous la veille.