L’exfoliation ne fait pas que rendre la peau douce: elle redonne aussi de la vigueur à notre corps, en plus de stimuler la lymphe et la circulation sanguine. À vos brosses!

Pourquoi devrait-on brosser notre peau? Tout simplement parce qu’elle est une voie importante d’élimination des déchets de l’organisme (par la sécrétion de la sueur et du sébum).

Malgré la croyance populaire, une bonne exfoliation s’effectue à sec; on profite alors au maximum de ses bienfaits.

On s’adonne à ce rituel une fois par semaine, pas plus. Sinon, on risque d’irriter notre épiderme.

Conséquemment, ses pores doivent être bien «ouverts» pour laisser s’échapper les toxines, ce qui se produit lorsqu’on la brosse.

Aussi, le brossage active la microcirculation sanguine et la lymphe, ce qui procure une sensation de tonus.

Un rituel bien-être à pratiquer le matin ou le soir, pour une détente-éclair!

Étape 1: les pieds

On brosse d’abord le dessus de nos petons, en insistant sur les orteils et les ongles, puis on s’attaque au reste du pied.

Il faut y aller doucement, mais énergiquement. On peut même brosser la plante des pieds, si on le supporte.

Étape 2: les jambes

On les brosse sur toute la surface. À mi-cuisse, on fait des gestes «d’évacuation», c’est-à-dire qu’on remonte vers l’aine et les fesses en terminant le mouvement comme si on poussait vers l’extérieur les toxines de notre peau.

Attention: faites des gestes plus doux sur les zones irritées et à l’intérieur des cuisses, sans quoi votre peau pourrait s’en ressentir!

Étape 3: le ventre et les bras

On brosse le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.

Toutefois, il est recommandé de ne pas frictionner la poitrine; la peau étant trop délicate.

Sur les bras, on commence par le bout des doigts et le dessus des mains, et on remonte vers les aisselles.

On brosse délicatement l’intérieur des avant-bras et des bras, surtout près des aisselles, où se trouvent les ganglions lymphatiques.

Étape 4: les épaules et la nuque

Brosser ces régions procure un bien-être intense, car la chaleur produite par la friction apaise les trapèzes noués.

Ensuite, on saute sous la douche, car la peau doit être débarrassée de ses cellules mortes pour bien éliminer les toxines.