Avec la crise et le pouvoir d’achat qui baisse, on se rend compte combien le make-up industriel coûte cher. En lisant les ingrédients qui le composent, nous sommes tous surpris d’apercevoir qu’il contient énormément de dérivés chimiques. Faire soi-même son make-up permet de ne pas stocker de grandes quantités de produits, d’avoir souvent du make-up 100% bio et, le plus important, de savoir ce qu’il contient.

Faire du make-up n’est plus réservé aux grandes marques. Désormais, vous pouvez le faire chez vous, à peu de frais, et sans avoir obligatoirement besoin d’acheter du matériel.

Certains sites vous proposent la vente de matières premières, telles que les huiles essentielles, l’hydrolat à base d’eau de fleur, le maçérat (infusion de fleur dans de l’huile). Les beurres végétaux multiples sont assez faciles à trouver sur la toile et vous donneront des recettes faciles pour débuter, puis plus imposantes, quand vous serez une professionnelle.

Quant au matériel, pour débuter, ne vous sentez pas obligé d’acheter tout ce que vous voyez sur ces sites, car la plupart des ustensiles se trouveront dans votre cuisine, ou dans votre salle de bain.

Respectez bien l’hygiène, afin de préserver vos produits et si vous n’utilisez pas de conservateurs, notez bien la date de mise en pot et servez-vous en, au maximum, pendant 1 mois.