2140722-famille-les-disputes-font-mourir-les-hommes
Une étude menée par l’Université de Copenhague depuis 2000 avance que les conflits familiaux augmentent le risque de décès prématuré.

Arrêtez de vous disputez, vous sauverez peut-être une vie. Selon une étude danoise publiée le 8 mai, les disputes et tensions familiales constantes seraient une cause de mortalité majeure chez les hommes d’âge moyen. L’enquête, intitulée « Relations sociales stressantes et mortalité », est basée sur 10 000 cas d’hommes de 36 à 52 ans et montre en effet que le stress causé par une mauvaise entente à la maison se reflète sur plus d’un décès sur deux au sein de cette classe d’âge.
Parmi les 6% d’hommes étudiés décédés pendant la recherche, au moins 50% d’entre eux vivaient des situations familiales difficiles.
Ainsi, les hommes anxieux et demandeurs d’attention sont particulièrement concernés, tout comme ceux qui se disputent fréquemment avec leur famille proche. Plusieurs facteurs de tensions sont mis en avant : enfants ou épouses considérés comme trop exigeants, disputes fréquentes… Tous ces facteurs multiplient par trois le risque de mort prématurée. Comment ? l’étude explique que « Les hommes répondent à ce stress en générant plus de cortisol, ce qui peut avoir des effets négatifs sur la santé ».
En effet, le cortisol est une hormone dont la sécrétion influe sur la condition cardiovasculaire et la stress issu des tensions familiales est donc susceptible de provoquer une hausse de la tension artérielle, d’augmenter le risque de maladie cardiovasculaire ou d’insuffisance cardiaque.
Les recherches montrent par ailleurs que les hommes au chômage sont particulièrement vulnérables : l’inquiétude de la femme et des enfants a un impact considérable sur leur santé.

Source: http://www.journaldesfemmes.com/