Un rythme de vie frénétique (métro, boulot, sorties… et très peu de dodo !), des sollicitations devenues constantes par l’intermédiaire des nouvelles technologies (téléphone, sms, mails) et le stress comme élément commun de notre quotidien (75 % des salariés européens seraient touchés par le stress d’après le Bureau international du travail), font qu’aujourd’hui la fatigue a pris de nouvelles formes.

Insomnia

Un rythme de vie frénétique (métro, boulot, sorties… et très peu de dodo !), des sollicitations devenues constantes par l’intermédiaires des nouvelles technologies (téléphone, sms, mails) et le stress comme élément commun de notre quotidien (75 % des salariés européens seraient touchés par le stress d’après le Bureau international du travail), font qu’aujourd’hui la fatigue a pris de nouvelles formes.

Qu’est-ce que la « fatigue moderne » ?

Stress et fatigue…
De l’ancienne fatigue, dite « normale », du travailleur d’hier et qui était dû à un travail physique, s’est substituée la fatigue moderne que l’on pourrait qualifier de « fatigue mentale » et qui peut avoir deux origines : le surmenage ou l’ennui.

Le surmenage

Surmenage et fatigue.
Le rythme de vie moderne nous impose une cadence de plus en plus soutenue. Un levé tôt, des temps de transports allongés, un bruit continu en dehors et sur nos lieux de travail, des emplois de plus en plus stressants (maintenir la même charge de travail en réduisant les effectifs ne se fait pas sans dommage), des repas avalés rapidement et après une journée épuisante il nous reste encore les obligations familiales et ménagères. Si on ajoute à cela notre mauvaise habitude de vouloir rester devant un écran (télévision, ordinateur) avant d’aller se coucher il ne reste plus grand chose pour le sommeil et d’autant plus pour le stress et la fatigue. Dans ces conditions, la surchauffe arrive tôt ou tard.

L’ennui

Ce que l’on comprend parfois moins, c’est que l’ennui et l’inactivité sont aussi générateurs de fatigue. En laissant notre cerveau tourner sur lui-même sans objet, nous nous épuisons sur place. La vie d’un inactif n’est donc pas de tout repos et les actifs ont parfois du mal à le concevoir.
Les cerveaux inoccupés ou trop occupés sont tous deux pourvoyeurs de fatigue. Si l’on ajoute alors à cette « fatigue mentale » une fatigue physique, on se trouve proche de la dépression.

Comment se remettre en forme?

Dormir n’est pas une perte de temps !
Réorganiser sa journée, sa semaine et son année en pensant à l’importance des heures de levé et couché et ainsi qu’aux périodes de pause. Être à l’écoute de son corps et de son humeur. Prendre le temps de s’aérer l’esprit. Pratiquer régulièrement un sport qui nous plaît. Pratiquer des méthodes de relaxation. Avoir une alimentation équilibrée à tous les repas. Toutes ces pistes doivent être étudiées et exploitées pour qui désire mettre fin à sa fatigue.

Et pour commencer, cessez de penser que le temps passé à dormir est du temps perdu ! Bien au contraire, c’est du temps gagné ! Mais seuls ceux qui prennent le temps de dormir le comprennent…

Source: http://www.mesacosan.com/