Qui n’a jamais entendu parler du bonheur d’être maman ? La future mère se doit souvent d’être ravie, mais ressentir du stress pendant la maternité est souvent mis sous silence.

pregnant_woman_meadow_summer_laying_nature

S’il est vrai qu’attendre et mettre au monde un enfant, sont des sources de satisfaction, il n’en reste pas moins qu’une future maman vit des changements hormonaux, psychologiques et sociaux éprouvants et que ces changements génèrent une dose importante de stress pendant la maternité. Les récentes avancées de la recherche en psychologie ont permis la création de modèles préconisant des mesures à prendre pour réduire le stress, à la fois pour la future maman et pour son entourage.

Les armes de la femme enceinte contre le stress.
Pour gérer le stress pendant la maternité, la future mère possède deux outils à sa portée, qu’il est souvent bon de combiner. Le premier outil est un changement du comportement stressé par la méditation et par la technique du bio-feedback. Cette technique consiste à prendre conscience des tensions physiologiques internes pour apprendre à les contrôler, par la relaxation par exemple.
Le deuxième outil est une modification des pensées négatives et dévalorisantes. La maternité est une période de doutes et d’appréhensions, il est important de pouvoir communiquer avec d’autres futures mamans et d’apprendre à penser que non, on n’est pas une incapable, mais qu’on saura très bien aimer et s’occuper du bébé quand il sera né, même si l’on peut parfois faire de petites erreurs !

Le rôle de l’entourage.
Tout individu proche de la femme enceinte est potentiellement déclencheur ou réducteur du stress pendant la maternité, selon son comportement. Cependant, deux personnes en particulier jouent un rôle primordial : la mère de la future maman et le conjoint.
La mère est source de stress car elle a tendance à donner énormément de conseils à sa fille, ce qui donne l’impression d’être incapable. De plus elle tend souvent à s’immiscer dans la vie du couple, ce qui crée des tensions.
Le conjoint de son côté, doit être vigilant à prendre grand soin de la future mère de son enfant, à la complimenter et à l’encourager. Il doit surtout éviter les remarques blessantes sur le physique et l’apparence, et affirmer sa place face à sa belle-mère tout en restant diplomate et en cherchant à désamorcer les possibles conflits. La future mère est très sensible à la cohésion de son entourage, il faut la préserver !

Source: http://www.utile.fr/