Nausées, tiraillements dans le ventre, étourdissements…

Les symptômes sont là et vous vous demandez si vous êtes enceinte.

Mais sont-ils tous spécifiques à la femme enceinte ?

Vos mamelons sont devenus beaucoup plus foncés

Sous l’influence de l’hormone de grossesse et de l’irrigation plus importante, les aréoles des seins et la vulve deviennent plus foncées.

De petites grosseurs sur les aréoles, les glandes de Montgomery, ressortent davantage et ont une couleur plus sombre que d’habitude.

Vos seins sont très sensibles et depuis peu, vous ne pouvez plus dormir sur le ventre

Le changement hormonal qui se produit immédiatement après la fécondation fait grossir les glandes situées dans la poitrine.

Celle-ci prend du volume et devient plus ferme ce qui vous donne une sensation de tension douloureuse.

La date de vos règles est passée mais des traces de sang apparaissent

Au début de la grossesse, de tels saignements sont possibles, mais parlez-en à votre médecin.

Toutefois, rien n’indique qu’ils soient obligatoirement liés à la nidation de l’œuf dans l’utérus.

Les odeurs de cuisine vous dérangent

Beaucoup de futures mamans sont très sensibles aux odeurs.

Il semblerait que les nausées soient une parade de l’organisme pour que les femmes enceintes n’ingèrent pas de choses mauvaises pendant leur grossesse : les aliments facilement périssables, comme la viande ou le poisson, mais aussi l’alcool, le café en grande quantité ou les cigarettes.

Elles sont dues à l’hormone de grossesse hCG.

Depuis quelques jours, votre ventre est dur et gonflé.

Durant la grossesse, la production accrue de progestérone perturbe un peu le transit intestinal.

Cela peut occasionner une constipation et expliquer cette sensation de gonflement.

Ces petits soucis peuvent également avoir lieu en dehors d’une grossesse.

Vous sentez un tiraillement continu dans le bas-ventre

Lorsque l’utérus se prépare à la grossesse, cela s’accompagne d’un tiraillement tout à fait typique dans le bas-ventre.

L’utérus grossit, l’irrigation augmente, il y a de nouveaux vaisseaux.

Les futures mamans sentent ce processus et pour beaucoup, il est bien différent des autres maux de ventre.

Vous avez des mycoses

Les femmes enceintes ont tendance à avoir davantage de sécrétions vaginales et cela augmente la probabilité d’infections dues à un champignon.

Vous avez tout le temps faim et vous craquez plus souvent devant la boulangerie

Au début d’une grossesse, le corps consomme plus d’énergie.

Rien d’étonnant donc à ce que beaucoup de futures mères aient plus d’appétit.

Mais vous pouvez aussi avoir des fringales juste avant vos règles ou en période de stress.

Vous vous sentez très fatiguée et vous avez des vertiges

Les débuts de la grossesse sont fatigants et peuvent occasionner des étourdissements.

Dans les premiers mois, la tension artérielle tombe et les processus de transformation dans l’utérus chamboulent l’irrigation.

Des douches chaudes et froides alternées, une alimentation équilibrée et des promenades à l’air frais peuvent améliorer votre état général.

Si en plus vous avez des vertiges ne passez pas à côté d’une anémie. Demandez conseil à votre médecin.

Vous avez sans arrêt envie de faire pipi

Au fur et à mesure que la grossesse avance et que le ventre s’arrondit, l’envie d’uriner augmente. Chez beaucoup de femmes, ce phénomène est ressenti dès les premières semaines. Il est du au niveau élevé d’estrogène.

Cette hormone assouplit les tissus, relâche les muscles, notamment même dans l’urètre qui tient alors moins longtemps la pression exercée par la vessie.

Vous sentez comme un tiraillement dans la région de l’aine

Au début d’une grossesse, la quantité d’estrogène augmente et détend les ligaments pour permettre au ventre de grossir.

Cela se traduit par un tiraillement ou un picotement dans la région de l’aine.