Préservatif déchiré, oubli de pilule, … bref, vous avez eu un rapport sexuel non ou mal protégé et vous craignez une éventuelle grossesse. Pas de panique, la pilule du lendemain vous sera d’une très grande aide.

La pilule du lendemain : de quoi s’agit-il exactement ?

La pilule du lendemain est une contraception d’urgence formulée spécialement pour éviter une grossesse à la suite d’un rapport non ou mal protégé. Il ne s’agit en aucun cas d’une contraception à prise régulière. C’est un comprimé à prise unique, mais qui s’avère plutôt efficace. Pour plus d’efficacité, la pilule doit être prise le plus rapidement possible, dans les 72 h suivant le rapport. Certaines pilules sont composées d’une forte dose d’œstrogène et de progestérone et d’autres, uniquement de progestérone, tel est le cas du Norlevo.

La contraception d’urgence n’agit pas sur l’endomètre. De ce fait, son action n’est pas similaire à celle des médicaments avortifs. Elle ne peut interrompre une nidation déjà entamée. Son efficacité est au maximum si elle est prise dans les 12 h suivant le rapport, c’est pourquoi il est toujours préférable d’avoir un compimé sur soi en guise de prévention. Toutefois, il n’est pas recommandé d’en prendre plusieurs fois dans un même cycle au risque d’avoir des saignements anormaux et des cycles irréguliers.

A quoi s’attendre après la prise d’une contraception d’urgence ?

Il faut savoir que la pilule du lendemain est en vente libre en pharmacie. Aucune ordonnance n’est requise et les mineures peuvent s’en procurer une gratuitement et anonymement auprès des pharmacies. Le pharmacien saura d’ailleurs vous conseiller en cas de doute. Cependant, la prise d’une telle pilule n’est pas sans conséquences. Après la prise, vous pourrez être victime de maux de tête et de nausées. De même, des petits saignements, sans gravité, peuvent également apparaître dans les jours qui suivent.

Le cycle peut être perturbé et on peut constater un retard des règles. Il n’y a pas vraiment à s’alarmer sauf si ce retard persiste au-delà de 5 jours. Un test de grossesse s’impose alors. Il est aussi préférable de consulter son médecin pour s’assurer qu’aucune anomalie n’apparaisse. Si vous utilisez la pilule comme moyen contraceptif, poursuivez votre plaquette comme d’habitude mais à chaque rapport sexuel, il est indispensable d’utiliser une contraception non hormonale jusqu’aux prochaines règles.

Source: feminimix.com