la-premiere-bague

100% laiton, cette bague est forgée en Vendée en France à partir des « cadenas d’amour » (ou love locks) que les couples accrochent sur les ponts de Paris. Cette belle idée, on la doit à un jeune homme au cœur tendre. François Mugg, restaurateur d’art, avait sous sa responsabilité plusieurs ponts de Paris. « Les dégradations dues aux cadenas sur les décors sculptés m’obligeaient à les couper. Mais les découvrir personnalisés, gages d’autant d’histoires d’amour uniques, cela m’a touché et je n’ai pas pu me résigner à les jeter. Dès lors, que faire de ces symboles d’amour ? Un autre gage d’amour ! C’est comme ça qu’est née l’idée de la bague. »

Une fois les cadenas récoltés, François les a transmis à un copain, Tristan, des ateliers Forge Esnault (Vendée). Celui-ci les a concassés pour ne garder que le laiton, la partie en métal jaune. « Chaque bague est une surprise, car les alliages des cadenas sont tous différents, ce qui donne des séries d’un jaune profond ou bien plus clair, parfois légèrement rosé. »

Pour le design de sa bague, François s’est adressé à sa compagne. Jeune designer parisienne, Mathilde Jaquet s’est inspirée d’un design du XVIIIe pour imaginer ces deux mains enserrant un cadenas percé d’un cœur, en référence aux cadenas à l’origine de la bague.

Source: http://www.femmeactuelle.fr/