spi-aded41ed6b125f01bfcd7673efdd,641,0,0,0

Le sommeil joue un rôle central dans le développement d’un bébé. Les siestes qu’il fait en complément de ses nuits ont donc une importance fondamentale.

À partir de quand ?
Aux premières semaines de sa vie, le bébé ne fait pas la différence entre le jour et la nuit : il dort, il mange, il dort, il mange… Et ce sans jamais se soucier de l’heure qu’il est ! Ce n’est qu’à partir de son quatrième mois environ qu’il commence à « faire ses nuits », et qu’apparaît donc la notion de sieste.

À quelle fréquence ?
Dès lors qu’un bébé fait ses nuits, il complète ses besoins en sommeil par trois siestes chaque jour : une le matin, deux l’après-midi. La sieste matinale disparaît à partir du quinzième mois environ.

Combien de temps ?
Les besoins de sommeil du bébé diminuent avec le temps. À la naissance, il dort environ 20 heures sur 24 (10 heures la nuit, 10 heures le jour). À partir de six mois, ce chiffre descend en moyenne à 15 heures (11 heures la nuit, 4 heures le jour), et diminuera progressivement jusqu’à atteindre les 12 heures de sommeil pour un enfant de trois ans (11 heures la nuit, 1 heure le jour). Certains bébés ont de plus gros besoins que d’autres, l’essentiel est de ne pas chercher à leur imposer la cadence de leurs cycles de sommeil : c’est à leur organisme d’en décider.

Dans quelles conditions ?
– Ne le faites pas dormir dans le noir la journée : il risquerait de confondre le jour et la nuit et cela le perturberait. La nuit, il « fait sa nuit », le jour, il fait la sieste !
– Sortez-le ! Un enfant toujours enfermé se dépense peu et a donc du mal à trouver le sommeil. Plus vous le promènerez, mieux il dormira !
– Tenez-vous aux trois siestes par jour : même si votre enfant dort peu, il a impérativement besoin de ses trois siestes. Le sommeil ne lui sert pas seulement à se reposer, il lui sert aussi à se construire.

Source: http://bebe.notrefamille.com/