anorgasmie

Toutes les femmes souhaitent atteindre l’orgasme, mais pour certaines, la jouissance ultime ne se déclenche pas. Qu’est-ce que l’anorgasmie, quelles en sont les causes, quels traitements faut-il envisager ?

Quand l’orgasme ne se déclenche pas
L’anorgasmie signifie l’absence d’orgasme, aussi bien lors de la pénétration vaginale que par stimulation clitoridienne. Après la phase d’excitation normale, où la femme est capable de ressentir du plaisir, la phase de jouissance ne se manifeste pas et l’orgasme ne se déclenche pas. Néanmoins, une femme anorgasmique continue à avoir du désir.

A ne pas confondre avec la frigidité
Cette pathologie ne doit pas être confondue avec la frigidité (l’absence de tout plaisir), qui est généralement secondaire à l’anorgasmie. En effet, la femme qui ne peut atteindre l’orgasme se démotive rapidement jusqu’à devenir frigide, et ne plus ressentir de plaisir. La frigidité entraînera inévitablement une absence de désir. Une femme frigide souffre d’anorgasmie, alors qu’une femme anorgasmique continue à avoir du plaisir.
Selon les statistiques, près de 10% des femmes souffriraient d’anorgasmie ou de frigidité, et une femme sur trois rencontrerait ce trouble au cours de sa vie.

Deux types d’anorgasmie
Il existe deux types d’anorgasmie :
– Une anorgasmie dite primaire, lorsque la femme n’a jamais atteint d’orgasme ni par pénétration vaginale ni par masturbation.
– Une anorgasmie dite secondaire, lorsque la femme a déjà connu, au cours de sa sexualité, la jouissance d’un orgasme.
L’anorgasmie est considérée comme totale, lorsque la femme n’a pas d’orgasme aussi bien vaginal que clitoridien. Elle est partielle, lorsque la femme parvient à atteindre l’orgasme uniquement par pénétration ou par stimulation clitoridienne.

Source: http://www.aufeminin.com/