laver-son-poulet

Si vous pensez que laver du poulet avant sa cuisson est un geste de prévention, la réalité est bien loin de cette fausse-bonne idée ! Au contraire, ce geste pourrait bien vous être fatal au risque de contracter une mauvaise bactérie. Explications.
L’agence britannique de sécurité alimentaire (FSA) a tiré la sonnette d’alarme : laver son poulet à grande eau dissémine les bactéries dont une, le campylobacter. Cette bactérie principalement responsable d’infections intestinales, peut être bénigne, comme fatale chez les enfants en bas âges et les personnes âgées.

Même si ce sont nos amis les Anglais qui ont d’abord alerté leurs habitants (étant donné que 280 000 cas étaient recensés chez eux) sachez que la France est elle aussi concernée. Le ministère de l’agriculture a de son côté, compté 18 000 cas en un an de personnes atteintes de troubles intestinaux, liés au campylobacter. La différence de cas s’explique surtout par une consommation plus importante de volailles au Royaume-Uni et par une mauvaise habitude qui s’est un peu trop ancrée.

Mais pas de panique. Il existe des moyens de prévention efficaces pour lutter contre cette vilaine bactérie. Ne lavez pas à grande eau votre volaille et assurez-vous de la bonne cuisson de votre poulet, c’est-à-dire qu’il devra être suffisamment cuit pour éradiquer la bactérie par la chaleur. En règle générale, gardez à l’esprit qu’une viande cuite a beaucoup moins de risque d’être nocive qu’une viande crue, comme un steak Tartare par exemple. Ces deux méthodes réunies garantissent l’élimination de cette bactérie. Vous pourrez donc déguster votre poulet en toute sérénité !

Source: http://www.stylistic.fr/