layering_teint

Le layering, sorte de mille-feuille à la japonaise. En quoi ça consiste ? Quels sont ses atouts ?

Le layering, c’est l’inverse de la BB crème. Alors que celle-ci promet de (presque) tout faire en un seul geste (hydrater, unifier, illuminer, protéger des UV), le layering détricote cette mode du tout-en-un pour revenir aux étapes fondamentales du soin du visage.
Ici on mise sur la superposition de plusieurs cosmétiques. Exit la mode du cosméto zapping pour les filles pressées, les japonaises nous invitent avec ce rituel à ralentir (ouf !) pour goûter aux joies de chouchouter son minois.

Prendre son temps, souvenez-vous, c’était aussi le message de Julien Kaibeck, chantre de la Slow cosmétique, une façon écolo-responsable d’utiliser et de faire ses cosmétiques.

Une routine beauté en 6 étapes
Comme pour la Slow cosmétique, la layering consacre un art de vivre qui fait la part belle aux produits naturels, et limite les dérivés pétrochimiques qu’on trouve trop souvent dans les cosmétiques conventionnels. Les Japonaises l’utilisent pour obtenir leur teint si lisse et harmonieux qu’on est si nombreuses à leur envier ! Comment font-elles ? Suivez ce mode d’emploi en 6 étapes pour un teint tout neuf.

Etape 1 : le démaquillage à l’huile 
La technique du layering prône un démaquillage à l’huile pour éliminer les impuretés. Non, ce corps gras ne va pas graisser votre visage mais enlever les traces de maquillage (même le mascara waterproof) en douceur et plus efficacement que tout autre démaquillant.
Le bon geste : On applique sur une éponge ou un coton de l’huile végétale bio. Si on a la peau fragile, on se verse une noisette d’huile dans les mains et on masse délicatement par mouvements circulaires son visage.

Etape 2 : le nettoyage de visage
Autre étape pour débarrasser la peau des dépôts accumulés la veille (pollution, microparticules, poussières), le nettoyage de visage au gel sans savon doux.
Déposé sur le visage mouillé, le gel va retirer l’excédent d’huile sans agresser la peau. On rince ensuite son visage à l’eau tiède.

Etape 3 : la lotion
La lotion intervient pour parfaire le démaquillage, purifier la peau et lui redonner de l’éclat. Elle va aussi éliminer les résidus de calcaire qui se sont déposés pendant la phase de nettoyage.
Le bon geste : On passe un coton imbibé de lotion tonique ou d’eau florale (des hydrolats qui nettoient le visage en respectant le PH de la peau) sur son visage.

Etape 4 : le sérum
Fluide et léger, le sérum est plus concentré en actifs qu’une simple crème hydratante. Il pénètre rapidement et hydrate la peau en profondeur. On le choisit en fonction de son type de peau (sèche, grasse, normale) et en fonction de l’objectif visé (liftant, anti-âge…)
Le bon geste : On en met quelques gouttes sur le bout des doigts et on masse son visage avec des mouvements circulaires.

Etape 5 : le contour des yeux
La peau sous les yeux est dix fois plus fine que le reste du visage. Pas question de la surcharger avec une crème hydratante trop riche. Le contour des yeux en texture gel ou en crème est conçu pour hydrater, protéger cette zone du vieillissement prématuré et réduire les signes de fatigue, les poches et les cernes.
Le bon geste : On applique le soin contour des yeux par tapotements et légers massages. Cette gestuelle active la microcirculation et favorise le drainage.

Etape 6 : la crème hydratante
Ultime phase de notre rituel visage, la crème hydratante aide notre épiderme à se protéger des agressions extérieures (UV, pollution…).
Là aussi, comme pour le sérum, on choisit le soin le plus adapté à notre type de peau et en fonction de ses goûts (anti-âge, anti UV, matifiante …).
Le bon geste : On applique une noisette de crème en massant légèrement du centre du visage vers l’extérieur.