chocolat

Le chocolat et les noix, deux aliments de saison à mettre à vos menus pour pour limiter les pertes de mémoire dues à l’âge ou à la maladie d’Alzheimer.

Une étude réalisée par les chercheurs de l’Université de Columbia à New-yord montre que la consommation de chocolat est bénéfique pour la mémoire. Cet effet est dû aux flavanols que contient le chocolat, des antioxydants qui agissent sur la fonction cognitive. Les flavonols du cacao augmentent la circulation sanguine et la taille des vaisseaux, ce qui permet au cerveau d’avoir plus d’oxygène.

Une mémoire rajeunie grâce au chocolat

Ainsi, l’étude qui a porté sur 37 volontaires en bonne santé, âgés de 50 à 69 ans. Après l’absorption quotidienne pendant 3 mois d’une boisson au chocolat fortement concentrée en flavonols, les participants à l’étude ont retrouvé une mémoire digne d’une personne de 40 ans.

Le chocolat n’est pas le seul à contenir des flavonols. On peut aussi manger du raisin, des fraises, des pommes, des épinards, du chou-fleur, des oignons et boire du thé.

Des noix pour retarder le risque d’Alzheimer

Une autre étude, publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease d’octobre 2014, montre, elle, l’intérêt de manger 30 à 50 g de noix par jour pour retarder l’apparition des symptômes cognitifs dans la maladie d’Alzheimer, ou d’en retarder leur progression. Là encore, ce sont les antioxydants contenus dans les noix qui protègent le cerveau des dommages causés par la protéine bêta-amyloïde responsable de la maladie d’Alzheimer.

Une alimentation variée et équilibrée est à la portée de tous et peut vraiment protéger notre santé.

Source : www.santemagazine.fr